Comment jouer à Hearthstone sur son téléphone Android ?

Hearthstone est disponible depuis le début de la semaine sur les tablettes propulsées par Android et certain(e)s d’entre vous doivent trépigner d’impatience à l’idée de pouvoir en profiter sur leur téléphone. Manque de chance, il faudra attendre de longues semaines ou de longs mois avant de mettre la main dessus. Ou pas, en fait, car il existe une solution alternative qui devrait faire un paquet d’heureux. Et d’heureuses.

Le plus beau, dans l’histoire, c’est que vous n’aurez pas besoin d’un terminal rooté pour la mettre en place. Je viens de le faire sur mon Z3 (certifié d’origine) et le titre tourne sans aucun problème alors que je n’ai jamais pris le temps de le débloquer.

Hearthstone Android

Envie de jouer à Hearthstone sur Android ? Vous ne pouviez pas mieux tomber.

Alors bien sûr, pour atteindre cet objectif, vous allez devoir passer par des chemins de traverse et mettre un peu les mains dans le cambouis. Rassurez-vous cependant car il n’est aucunement nécessaire d’être un mobinaute chevronné pour parvenir à ses fins.

Installer Hearthstone sur le téléphone

La première chose à faire va être de récupérer les fichiers nécessaires au bon fonctionnement du programme. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le fichier APK ne suffira pas et vous devrez en plus récupérer d’autres éléments.

Pour se faire, ce n’est pas compliqué, vous n’aurez qu’à vous rendre ici et à récupérer les deux éléments présentés sur la page, soit le répertoire « com.blizzard.wtcg.hearthstone » et le fichier « com.blizzard.wtcg.hearthstone.apk ». Lorsque ce sera fait, connectez simplement votre téléphone Android à votre ordinateur et assurez-vous de pouvoir explorer le contenu de sa mémoire.

Sur mon Mac, j’utilise l’application Android File Transfer qui fonctionne vraiment très bien et qui a le mérite d’être parfaitement officielle. Si vous ne l’avez pas encore installée sur votre bécane, vous pouvez la trouver sur cette page.

Lorsque ce sera fait, le contenu de votre téléphone apparaîtra dans une jolie petite fenêtre. Rendez-vous alors dans le dossier « Android » puis dans le sous-dossier « obb ». Là, vous allez simplement déplacer les deux éléments récupérés en amont dans ce répertoire.

Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement que sur votre téléphone, dans le dossier « Android/obb », vous allez avoir :

  • Un dossier « com.blizzard.wtcg.hearthstone » contenant deux fichiers .obb.
  • Un fichier « com.blizzard.wtcg.hearthstone.apk ».

J’insiste bien là dessus car lorsque j’ai téléchargé les fichiers sur Mega, il ne m’a pas récupérer le répertoire « com.blizzard.wtcg.hearthstone » mais uniquement son contenu.

Lancer Hearthstone à partir du téléphone

Ensuite, vous allez pouvoir débrancher votre téléphone, et vous coller immédiatement dessus. Là, assurez-vous simplement d’avoir téléchargé et installé une application permettant de naviguer au sein de son système de fichiers. Chez moi, j’utilise File Commander mais vous pouvez très bien vous diriger vers un autre outil si le coeur vous en dit.

Il faudra également vous assurer d’avoir désactiver la protection bloquant l’exécution de fichiers non signés. Tout dépendra de votre téléphone mais sur le Z3, par exemple, il faut aller dans les réglages puis dans la rubrique dédiée à la sécurité. En bas, on va trouver une case qu’il faudra impérativement cocher, une case intitulée « Sources inconnues ».

Tout est bon de votre côté ? Okay, alors lancez File Commander puis allez dans le dossier « Android » et dans le sous dossier « obb ». Tapez ensuite sur le fichier « com.blizzard.wtcg.hearthstone.apk ». Votre téléphone va vous demander si vous êtes sûr de votre choix et il faudra obtempérer.

Lorsque ce sera fait, il va lancer Hearthstone et installer l’application dans la foulée. Le premier lancement peut être assez long, mais ce ne sera que du bonheur ensuite.

Je n’ai pas constaté le moindre problème chez moi, ni la moindre latence. L’interface est un peu petite, c’est vrai, mais le jeu tourne bien et j’ai même eu le temps de faire une partie en écrivant cet article. Je me suis d’ailleurs fait laminer mais c’est normal parce que je n’étais pas très concentré.

Non, en fait, je suis juste mauvais.

Via