Ce garage polonais utilise toujours son Commodore 64C

Il existe dans la ville polonaise de Gdansk un petit garage qui utilise toujours un Commodore 64C pour équilibrer l’arbre de transmission des véhicules qui passent entre les mains de ses employés. Le plus impressionnant reste à venir, car cet ordinateur est utilisé tous les jours depuis plus de vingt-cinq ans et il a même survécu à une inondation.  Dingue, non ?

Le Commodore 64 est arrivé sur le marché en 1982. Il a rencontré un immense succès et il est ainsi un des ordinateurs qui s’est le mieux vendu dans toute l’histoire de l’humanité.

C64C Pologne

Ce C64C est comme neuf, ou presque.

Fort de son succès, Commodore a lancé un nouveau modèle deux ans plus tard, le C64 Plus/4. Il a connu un échec cuisant et cela n’a rien de surprenant, car il n’offrait pas de rétrocompatibilité.

Le Commodore 64 a été un des ordinateurs les plus vendus au monde

Cela n’a cependant pas entamé l’enthousiasme de l’entreprise et elle a lancé en 1986 un troisième modèle, le célèbre Commodore 64C. Il était livré avec le système d’exploitation GEOS et il héritait de la même fiche technique que le modèle original, avec un nouveau boîtier un peu plus moderne.

S’il n’a pas battu le record du C64, il s’est tout de même bien vendu.

Le Commodore 64 a eu une vie bien remplie. Preuve en est, les dernières applications officielles se vendaient encore en 1994, pas moins de douze ans après le lancement du premier modèle. Il faut d’ailleurs savoir qu’il est toujours utilisé dans certains milieux, et notamment pour la musique.

Cet ordinateur compte donc encore de nombreux fans à travers le monde et il faut croire que le propriétaire de ce petit garage polonais en fait partie puisqu’il l’utilise toujours pour équilibrer l’arbre de transmission des berlines et des camions qui lui passent sous les mains. Une tâche qu’il effectue en s’appuyant sur un programme spécialement développé par ses soins.

Une machine indestructible

Et attention, car ce C64C fonctionne depuis vingt-cinq ans sans interruption et, surtout, sans montrer le moindre signe de faiblesse, et ce malgré des conditions pas toujours faciles.

Les garages drainent en effet énormément de poussière, mais cette dernière n’a pas encore eu raison de la machine ou de ses composants, et ce même si la blancheur immaculée de ses plastiques appartient désormais à de l’histoire ancienne.

Mais ce n’est pas le plus fou. Comme indiqué un peu plus haut, cette machine a même survécu à une inondation provoquée par l’effondrement partiel du toit du garage. Une épreuve qui n’a visiblement pas eu raison de son enthousiasme.

Mots-clés commodoreinsolite