Magic Keyboard ou Logitech Combo Touch, le comparatif des deux meilleurs claviers de l’iPad Pro ?

L’iPad Pro est bien plus qu’une simple tablette. C’est un appareil flexible capable de répondre à une multitude d’usages. Du moins lorsqu’on l’accessoirise correctement. Et justement, si vous comptez lui offrir une housse clavier et si vous hésitez encore entre le Magic Keyboard et le Combo Touch de Logitech, alors ce comparatif devrait vous aider à y voir un peu plus clair.

Je l’ai dit dans mon test, l’iPad Pro n’est pas seulement une tablette.  Pour moi, la force de ce produit, c’est sa flexibilité. Avec les bons accessoires, vous pouvez en faire une tablette graphique ou un appareil orienté vers la retouche de photos, mais aussi un petit ordinateur portable.

La version blanche du Magic Keyboard
Le Magic Keyboard dans sa version blanche

Or justement, si vous avez dans l’idée de travailler sur votre iPad Pro, vous devez hésiter entre deux produits : le Magic Keyboard d’Apple d’un côté et le Combo Touch de Logitech de l’autre.

L’idée de ce comparatif est justement de vous aider à déterminer quelle housse clavier est la plus adaptée à vos besoins. Comme on le verra tout au long de la vidéo, on est en effet en présence de deux produits qui ont une philosophie totalement différente.

Des différences de taille et de poids

Je viens de le dire, le Magic Keyboard et le Combo Touch se positionnent exactement sur le même segment. Il y a cependant de nombreuses différences notables à souligner.

La première a trait au poids. Le Combo Touch atteint en effet les 770 grammes sans l’iPad Pro, contre seulement 670 grammes avec la tablette. Soit une différence de 100 grammes entre les deux. Si vous ajoutez l’iPad Pro M1 et son Apple Pencil, alors vous monter à 1473 grammes pour le Combo Touch contre 1373 grammes pour le Magic Keyboard.

Dans les faits, cependant, cette différence reste peu palpable dans une utilisation courante.

Il va en revanche autrement des dimensions de ces deux accessoires.

Le dos du Combo Touch de Logitech
Le dos du Combo Touch imite le tissu

Le Magic Keyboard est le plus compact des deux. L’ensemble mesure environ 23 centimètres de profondeur, pour 28 centimètres de large et une épaisseur de 1,5 centimètre une fois l’accessoire refermé.

Le Combo Touch, de son côté, est un peu plus envahissant. En mode saisie, il atteindra une profondeur de 37 cm avec son pied déplié, pour 29 cm de large et une épaisseur de 2 centimètres.

Pour un usage courant, cette différence de gabarit ne pose pas de problème particulier. On verra d’ailleurs plus loin que cela confère même un avantage au Combo Touch sur certains points.

En revanche, pour des gens qui voyagent beaucoup en train ou en avion et qui doivent se contenter d’une toute petite tablette pour poser leur iPad Pro, la profondeur du Combo Touch risque de poser problème.

Le Magic Keyboard et le Combo Touch placés cote à cote
Le Combo Touch s’étire plus en profondeur que le Magic Keyboard

Une histoire de design

Mais la principale différence entre les deux produits, finalement, a trait au design. 

Le Magic Keyboard est fait dans un plastique rigide, avec deux couleurs au choix : noir ou blanc. En ce qui me concerne, mon choix s’est porté sur cette seconde variante. Une variante qui a pour mérite d’être ironiquement moins salissante que la noire.

S’il sera préférable de ne pas l’exposer à de l’encre ou des liquides susceptibles de la tacher, la version blanche attire en effet beaucoup moins les traces de doigts.

Elle s’est également montrée plus simple à nettoyer que la version noire qui a accompagné mon iPad Pro 2018 pendant près de trois ans.

Logitech, de son côté, a fait un choix un peu différent. Le plastique est toujours de mise, mais le Combo Touch est recouvert d’une texture imitant le tissu. 

Non contente de lui donner beaucoup d’originalité, cette dernière est également très facile à nettoyer et elle rend en plus la housse moins glissante en main.

Je suis en revanche un peu moins fan du plastique souple utilisé pour les tranches. C’est principalement une histoire de goût, mais j’aurais aimé que Logitech reprenne l’effet de texture du dos de la housse.

Le Combo Touch placé dans le dos du Magic Keyboard
Le Combo Touch et le Magic Keyboard dos à dos

Le Form Factor

Et puis, ensuite, il y a le form factor.

Pas de changement pour le Magic Keyboard. Le système de fixation repose toujours sur des aimants. Très efficaces, ces derniers offrent un bon maintien de la tablette et il n’y a donc pas de risques qu’elle se décroche inopinément.

L’avantage de ces aimants, c’est aussi de nous permettre de décrocher ou d’accrocher rapidement l’iPad Pro pour passer du mode tablette au mode netbook.

On appréciera également le système de double charnière qui permet de gagner pas mal de place, mais aussi d’incliner l’iPad sur une large variété d’angles tout en la surélevant de quelques centimètres.

Logitech, de son côté, a opté pour une formule complètement différente. L’iPad Pro viendra donc prendre place dans une housse de protection en silicone. Il ne pourra donc pas être décroché à la volée.

Les touches du clavier du Combo Touch
Le clavier du Combo Touch

Cette housse a cependant un avantage évident : elle protège mieux l’iPad. Non contente de recouvrir son dos, elle protège également ses bordures.

Mais surtout, cette housse est également équipé d’un pied. Un pied capable de prendre plusieurs angles et qui nous offrira une large variété d’inclinaisons.

Grâce à lui, vous pourrez en effet faire tenir la tablette à la verticale et l’utiliser comme un écran ou un petit téléviseur, mais aussi la coucher et la surélever légèrement pour dessiner directement dessus. Chose que ne permet pas le Magic Keyboard.

On appréciera également le côte modulaire du Combo Touch. Le clavier est en effet fixé magnétiquement au reste de la structure et vous pourrez donc le décrocher si vous n’en avez pas l’utilité.

Ce form factor donne clairement un avantage au Combo Touch puisque ce dernier sera du même coup capable de répondre à plusieurs besoins. Il pourra protéger notre tablette, mais aussi la faire tenir debout ou la surélever. Et si nous avons besoin de la transformer en netbook, il suffira d’accrocher le clavier à sa base.

Le Combo Touch en position couchée
Le Combo Touch peut se coucher, ce n’est pas le cas du Magic Keyboard

Un clavier que vous pourrez aussi accrocher à l’envers et rabattre contre le dos de la tablette lorsque vous n’en aurez pas besoin.

Pas de grosse différence au niveau de l’assise. Dans les deux cas, le maintien est optimal et la tablette ne bouge pas.

Grosse différence en revanche, la connectique. Le Magic Keyboard intègre en effet un connecteur USB-C supplémentaire au niveau de la charnière. Il est donc possible de recharger l’iPad Pro tout en connectant un autre accessoire sur son port Thunderbolt.

Ce n’est malheureusement pas le cas du Combo Touch qui n’embarque pas de connecteur supplémentaire. Il faudra donc choisir entre recharger sa tablette et utiliser un accessoire, ou bien investir dans un dock capable de faire les deux.

Le Combo Touch placé au-dessus du Magic Keyboard
Le Combo Touch est un peu plus épais que le Magic Keyboard

Frappe & Pavé Tactile

Quand on parle d’une housse clavier, il est bien entendu l’impossible de faire l’impasse sur la frappe de ce dernier.

Je m’attendais évidemment à des différences entre les deux produits. Curieusement, ce n’est pas le cas.

Dans les deux cas, on a effectivement droit à une frappe à la fois précise et confortable. Les touches étant suffisamment grandes et espacées pour nous permettre de les trouver du bout des doigts.

Mais je vais même aller plus loin encore. Pour moi, le Combo Touch et le Magic Keyboard sont aussi agréables à utiliser qu’un clavier traditionnel. Je n’ai ressenti absolument aucune différence, et ce alors même que je sollicite beaucoup mon clavier chaque jour.

Ce qui, au final, n’est pas très surprenant. Logitech dispose en effet d’une solide expérience en matière de claviers.

En revanche, le Combo Touch a un petit truc en plus par rapport au Magic Keyboard : de la place.

Le Combo Touch en position debout
Le Combo Touch debout

Comme je l’expliquais tout à l’heure, le volet comprenant le clavier est plus profond que celui du Magic Keyboard. Si cette profondeur accrue peut-être un inconvénient en situation de mobilité, comme dans le train ou l’avion, elle est clairement un avantage pour la saisie.

Elle l’est pour deux raisons principales. La première, c’est que vos doigts ne toucheront jamais l’écran de votre iPad Pro. Contrairement au Magic Keyboard où il arrive parfois que le bout des doigts viennent buter contre la tranche inférieur de la tablette lorsqu’on les détend.

La seconde raison a trait aux touches. Logitech a en effet pu caser une rangée de touches supplémentaires, des touches qui permettent de déclencher des fonctions d’une seule pression.

La première touche, par exemple, vous permettra de revenir à l’écran d’accueil d’une seule pression, ou d’ouvrir le multitâche. Les deux suivantes vous donneront la main sur la luminosité de l’écran. Et ainsi de suite. Grâce à toutes ces touches supplémentaires, vous pourrez contrôler finement le volume sonore, le rétro éclairage des touches ou encore accéder à la recherche et au clavier virtuel. Sans oublier, bien sûr, toutes les touches associées au multimédia ou encore le bouton de verrouillage.

Alors bien sûr, toutes ces fonctions sont aussi accessibles par le biais de raccourcis, des raccourcis que vous devez cependant mémoriser. Là, en l’occurrence, avec le Combo Touch, on a directement ces fonctions en visuel et ça change pas mal de choses.

Mais le Combo Touch a un second avantage sur son concurrent : son pavé tactile.

Si ce dernier est aussi agréable à utiliser que celui présent sur la housse d’Apple, il a en effet pour mérite d’être un peu plus grand. Ce qui veut également dire que vous aurez plus de place pour vos gestes multitouch. Et cela se traduira donc une fois de plus par un confort accru.

Le dos du Magic Keyboard
Le Magic Keyboard blanc

En Conclusion

Vous l’avez sans doute compris par vous même, mais le Magic Keyboard et le Combo Touch sont des produits très différents l’un de l’autre. 

De base, ils répondent exactement au même besoin à savoir celui de faciliter la saisie avec un iPad Pro. Toutefois, ils le font différemment

D’un côté, vous avez donc le clavier d’Apple. Un clavier plus compact et plus épuré, mais qui répond à une seule fonction. De l’autre, le Combo Touch, un produit plus envahissant, mais aussi plus modulaire. Un produit qui ne sera pas utilisé uniquement pour de la saisie et qui vous permettra aussi d’utiliser votre iPad Pro comme un écran d’appoint ou comme un carnet de notes et de croquis.

Deux produits qui s’adressent donc finalement chacun à leur public.

Cela étant, il y a tout de même un dernier point à évoquer : le prix. La solution d’Apple est la plus cher. Dans sa version 12,9 pouces, le Magic Keyboard se négocie en effet à 399 €. Soit le prix d’un smartphone milieu de gamme. Le Combo Touch, de son côté, se veut plus accessible et il est ainsi proposé à 229,99 €.

On a donc 170 € de différence. Et si vous voulez mon avis, cela joue plutôt en faveur de Logitech.