Un complotiste qui a demandé qu’on lui injecte la Covid-19 pour prouver qu’elle n’existe pas est mort… de la Covid-19

Un Américain partisan de Donald Trump s’est retrouvé sous le feu des projecteurs l’été dernier après avoir publiquement demandé qu’on lui injecte la Covid-19 pour prouver que le virus n’existait pas. Il vient de décéder, des suites d’une infection… au Covid-19.

En dépit du bilan humain, beaucoup de gens continuent de penser que la Covid-19 n’est qu’une machination de plus.

Image par Andreas Lischka de Pixabay

Cet homme en faisait partie et il ne s’en cachait pas. Il avait en effet pris l’habitude d’haranguer les foules sur Facebook afin de dénoncer ce qu’il estimait être un complot visant à anéantir l’économie des Etats-Unis.

Le complotisme anti-Covid-19 fait aussi des morts

La situation a cependant pris une nouvelle tournure cet été lorsqu’il a décidé d’aller plus loin en demandant, publiquement, à ce qu’on lui injecte la Covid-19.

L’idée, de son point de vue, était simple. Basique, même. S’il survivait, alors c’était la preuve que ce virus n’était rien de plus qu’une petite gripette comme on en voit souvent.

C’est suite à ces déclarations que cet Américain s’est retrouvé sous les feux des projecteurs. Minion Death Cult Podcast a en effet relayé son histoire et cette dernière a alors beaucoup tourné sur les réseaux sociaux et même chez certains médias anglosaxons.

Et puis, Internet est passé à autre chose. Le fier Américain, partisan de Donald Trump, a alors sombré dans l’oubli.

A lire aussi : On a franchi la barre des 50 millions de cas positifs au Covid-19 dans le monde

Un décès soudain

Jusqu’à maintenant. Plus tôt dans la semaine, l’homme a en effet publié un nouveau message sur Facebook. Un message particulièrement poignant, cette fois. Il expliquait en effet souffrir de complications liées à la Covid-19 et se trouver en réanimation suite à de graves problèmes pulmonaires. Des problèmes suffisamment grave pour que l’équipe médicale décide de le placer sous respirateur.

Ce message a été le dernier. L’homme est mort quelques heures plus tard. Un décès confirmé par l’un de ses amis, un ami qui n’a pas manqué de s’en prendre à l’administration Trump et à la manière dont elle a géré cette crise.

Lorsque le virus a commencé à atteindre les Etats-Unis, Donald Trump a en effet nié sa gravité, jouant une fois de plus sur les théories du complot en vogue sur la toile. La suite, bien sûr, nous la connaissons. Les Etats-Unis enregistre plus de 150 000 nouveaux cas chaque jour et le nombre de décès reste constant. Près d’un millier d’Américains perdent ainsi la vie chaque jour des suites de complications liées à la Covid-19, un bilan humain extrêmement lourd.

A lire aussi : Pfizer annonce des résultats encourageants pour son vaccin, mais ce n’est pas encore gagné

Et malgré tout, de nombreuses personnes continuent de remettre en doute la gravité de la situation, et ce alors même que les équipes médicales, de leur côté, risquent tous les jours leur vie pour venir en aide aux personnes touchées par le virus.