iPhone 6 : un concept avec un écran s’étendant sur les bordures de l’appareil

Certains concepts privilégient le réalisme, d’autres non. L’iPhone 6 imaginé par Islander Utebayev appartient à cette dernière catégorie. En réalité, notre créatif a laissé libre court à son imagination et le résultat ne manque pas d’intérêt. Si cet iPhone 6 ressemble à ses prédécesseurs au premier abord, il a aussi une particularité notable : son écran s’étend jusqu’aux bordures du terminal.

Le plus amusant, dans l’histoire, c’est que ce concept n’est pas aussi insensé qu’on pourrait le croire. Samsung et LG ont récemment levé le voile sur leurs premiers écrans flexibles et si les deux firmes n’ont pour le moment été capables de produire que des terminaux dotés d’un écran incurvé (le Galaxy Round et le G Flex, en l’occurrence), ils devraient prochainement être capables de pousser le concept encore plus loin. Autrement dit, il arrivera peut-être un jour où nous verrons arriver sur le marché un smartphone proche de ce concept. Si l’on en croit Bloomberg, Samsung serait même en train d’examiner cette piste.

Concept iPhone 6 bordure

Joli cet iPhone 6, non ? Mais serait-il vraiment pratique ?

Enfin, revenons plutôt à ce concept. Comme vous pouvez le constater, cet iPhone 6 reprend exactement les mêmes lignes que l’iPhone 5s et même quelques unes de ses spécificités. Je pense notamment à son lecteur Touch ID, ou encore à son double Flash LED. La taille de l’écran a l’air inchangé, mais il faut se méfier des apparences puisque ce dernier recouvre la bordure gauche de l’appareil (la droite n’est pas visible).

Le tactile est toujours de mise et on trouve ainsi plusieurs contrôles sur le côté du terminal. Il est ainsi possible de modifier le volume sonore, d’interagir avec le lecteur multimédia (piste précédente, piste suivante, pause, lecture, etc) et même de lancer quelques outils comme la lampe torche, le réveil, la calculatrice ou encore l’application dédiée à la photo et à la vidéo.

Plutôt sympathique mais il y a quand même une chose à prendre en considération : la précision de ces contrôles. L’avantage des boutons physiques, c’est qu’on les sent sous les doigts et ce n’est pas le cas des boutons tactiles, ou même sensitifs. En d’autres termes, un tel terminal serait assez difficile à manipuler.

Via