Conduite 100 % autonome : bientôt une réalité chez Tesla ?

Le constructeur automobile américain Tesla cherche à redynamiser ses activités et à maintenir son hégémonie sur le marché EV. Dans ce cadre, il développe un logiciel dénommé Full Self Driving (FSD) entièrement dédié à la conduite autonome. La technologie est en actuellement en phase bêta et sera disponible au cours des prochains mois selon le milliardaire américain Elon Musk.

Tesla-Model
Crédits Photos : Tesla

Un système de conduite 100 % autonome pour les EV

Les voitures Tesla sont actuellement équipées d’un système d’assistance à la conduite appelé Autopilot. D’ici quelques mois toutefois, les clients auront la possibilité d’utiliser un système plus performant, le Full Self Driving (FSD) pour 15 000 $ qui est disponible en version bêta. Cela signifie qu’il est dans une phase de conception plus avancée, mais nécessite encore des corrections avant sa première mise en production. Initialement, le FSD était en bêta privée et limitée exclusivement à certains propriétaires Tesla.

L’avantage avec la version bêta de Full Self Driving est qu’elle suscite beaucoup d’engouement autour des voitures électriques de Tesla. En plus des fonctionnalités classiques offertes comme (changement de voie, navigation dans les échangeurs, activation automatique du clignotant), elle offre plusieurs avantages. En particulier, les utilisateurs bénéficieront de la fonction de « contrôle de la circulation et des panneaux d’arrêts (bêta). » Cela permettra d’identifier les panneaux d’arrêts, les feux de circulation et de ralentir automatiquement.

Pour information, FSD est actuellement à sa 11e version, une mise à jour successive en v11.3.4, v11.3.5 et v11.3.6. La dernière en date est la v11.4, qui a été publiée en avril dernier pour les employés de la société Tesla. Dans cette version, les voitures EV peuvent très bien naviguer dans les rues et les autoroutes de la ville. Néanmoins, il faut indiquer qu’une voiture équipée du FSD n’est pas encore entièrement autonome. Le conducteur doit en effet continuer par surveiller le véhicule pour éviter des accidents.

Tesla Full Self Driving 12 et les obstacles administratifs

Malgré les nombreuses améliorations apportées au logiciel Full Self Driving, il faut indiquer que Tesla rencontre encoure quelques difficultés. Pour cause, les régulateurs américains enquêtent sur son implication dans plusieurs cas d’incidents, dont certains ont été mortels sur les routes. Au milieu de ces complications, Elon Musk indique cependant que la prochaine version du logiciel ne sera pas disponible en version bêta. Il s’est néanmoins abstenu d’indiquer si sa société entamera la phase de production du logiciel.

Dans ce contexte, les experts supposent que la prochaine itération de Full Self Driving sera une refonte complète du logiciel. Cette annonce a suscité sur le réseau social Twitter beaucoup d’enthousiasme chez les fans des voitures Tesla. Ils n’ont d’ailleurs pas hésité à lui demander d’élaborer un plan dans ce sens et de lui poser des questions sur son éventuelle date de sortie.

Ce qui interpelle toutefois l’attention, c’est que cela d’Elon Musk intervient dans un contexte bien particulier. Le milliardaire américain a laissé entendre il y a quelques semaines que les EV de sa société peuvent être entièrement autonomes en 2023. Dans une interview accordée à la chaîne CNBC, il affirme dans ce sens : « Tesla aura une sorte de moment ChatGPT, peut-être que si ce n’est pas cette année, je dirais au plus tard l’année prochaine. »

Source : The Street

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.