Olympus OM-D E-M1 : la conférence de presse du 10 septembre est confirmée !

L’Olympus OM-D E-M1 sera bel et bien présenté le 10 septembre prochain, comme le laissaient entendre les dernières rumeurs en date. C’est en tout cas ce que l’on peut déduire de cette invitation qui vient d’être envoyée à la presse spécialisée, une invitation qui les convie à assister à un événement qui se déroulera la semaine prochaine à Taipei. Un événement qui durera un peu plus de deux heures et qui sera l’occasion pour Olympus de présenter toutes ses nouveautés, et notamment son tout nouveau cailloux : le 12-40mm f/2.8. Et si ce programme ne vous enchante guère, alors il vaudra mieux éviter de poursuivre la lecture de cet article.

L’OM-D E-M1 a fait couler beaucoup d’encre au fil de ces dernières semaines, et plus précisément depuis qu’une vidéo de prise en main s’est retrouvée sur une page appartenant à Engadget. Résultat des courses, aujourd’hui, nous savons presque tout de ce nouveau boitier, de son ergonomie, de ses fonctionnalités et de ses spécifications techniques.

Invitation Olympus 1

Olympus convie la presse spécialisé à un événement prévu pour le 10 septembre.

Esthétiquement parlant, pour commencer par le début, l’OM-D E-M1 sera plus imposant que le E-M5. Le boitier profitera ainsi d’un grip proéminent qui devrait assurer une bonne prise en main. Olympus ne s’est cependant pas contenté de toucher aux lignes de son hybride, et il a également beaucoup travaillé sur son ergonomie. La prise en main devrait ainsi être plus confortable, avec un accès facilité aux réglages. Les images qui accompagnent cet article parlent d’ailleurs d’elles-mêmes et elles se passent finalement de commentaire.

Passons maintenant aux spécifications techniques supposées. Si l’on en croit ce qui se murmure sur la toile, l’Olympus OM-D E-M1 intègrerait un capteur de 16 mégapixels, un stabilisateur 5-axes, une vitesse d’obturation à 1/8000ème, un mode rafale à 10 images par seconde, un viseur électronique dépassant les 2 millions de points, un écran tactile inclinable de trois pouces et une puce WiFi. Grâce à cette dernière, il sera possible de connecter le boitier à un smartphone ou à une tablette tactile, et ce afin d’en prendre le contrôle à distance.

Mais ce n’est pas fini puisque l’OM-D E-M1 pourrait également miser sur une puce TruePic VII qui améliorerait considérablement le rendu des photos et des vidéos capturées par son entremise. Olympus aurait également souhaité ne pas intégrer de filtres anti-aliasing et nous aurions même droit… à une entrée micro ! Mieux encore, la luminosité du viseur embarqué s’adapterait automatiquement en fonction de la lumière ambiante. Sinon, sachez que le boitier devrait accepter les objectifs MFT, bien sûr, mais également les objectifs MT, avec un autofocus aussi rapide pour les premiers que pour les seconds.

Tout n’est cependant pas parfait. En réalité, le seul défaut du OM-D E-M1, ce serait ses performances en terme de capture vidéo puisqu’il ne supporterait que cinq modes n’allait pas au delà des 24 Mbps. Il ne parviendra donc pas à rivaliser avec le GH3 sur ce point.

Sinon, et bien il est également question d’un OM-D E-M6(7), mais nous n’avons pas plus d’infos sur le sujet.

Via