Confinement oblige, Chatroulette fait son grand retour (toujours avec autant de pénis)

Chatroulette a marqué le web des années 2010 avant de sombrer dans l’oubli. Mais il semblerait que le confinement lui soit profitable. C’est du moins la confidence faite par Andrey Ternovskiy, son créateur.

Chatroulette a ouvert ses portes en novembre 2009 et le succès a été immédiat. Le concept sur lequel reposait le service a en effet séduit de nombreux internautes et le site a rapidement commencé à engranger des dizaines de milliers de visites chaque jour.

Facepalm

Crédits Pixabay

En février 2010, date de son apogée, il recevait même la visite de huit cent mille personnes… chaque jour.

Chatroulette, un succès qui n’a pas duré

Si Chatroulette a rencontré un tel succès, c’est avant tout pour son concept. Très simple, le site permettait aux internautes de rencontrer des personnes de tout horizon, de manière totalement aléatoire. Il suffisait en effet de se connecter au site et de donner toutes les autorisations nécessaires pour voir apparaître le flux vidéo d’une personne.

Mais voilà, comme souvent, le concept de Chatroulette a fini par être perverti par ses utilisateurs. Les pénis ont commencé à affluer. Par effet de bord et suite au succès de plusieurs plateformes sociales de premier plan, les internautes ont fini par se lasser du concept. Le service a alors sombré dans l’oubli.

Jusqu’à aujourd’hui. Contre toute attente, le site est en effet en train de réaliser un magnifique comeback. Du moins d’après son créateur.

Lors d’un entretien accordé à Society, Andrey Ternovskiy a en effet révélé un pic de trafic inattendu depuis le début du confinement mis en place dans plusieurs pays européens : « Tu vois, le 3 janvier, j’avais environ 57 000 visites par jour. Et aujourd’hui, j’en ai 100 000 ».

Des pics de trafic en Europe

Plus intéressant, toujours de son aveu, la France et l’Italie représenteraient à elles seules plus de 20 % du trafic total du site.

Plus de trafic, donc, mais des sessions aussi un peu plus long. D’après lui, la durée des discussions aurait augmenté drastiquement et les utilisateurs de son service parleraient ainsi entre eux sept fois plus longtemps qu’avant.

Chose que nous n’avons malheureusement pas pu confirmer de notre côté.

En revanche, il semblerait que les pénis soient toujours très en vogue. Sur une séquence de dix sessions, nous avons en effet eu l’occasion d’apercevoir six fois des attributs masculins. Avec, en prime, une personne qui s’est amusée à se filmer alors qu’elle se trouvait aux toilettes.

Mots-clés chatroulette