Congelier House, une des maisons hantées les plus connues des Etats-Unis

Congelier House à Pittsburgh a inscrit son nom dans l’histoire comme la « maison la plus hantée en Amérique ». Si elle n’est aujourd’hui qu’un tronçon de route, on raconte que le lieu grouille encore  d’activités paranormales.

Et bien que les historiens aient démystifié une grande partie de l’histoire de Congelier House, beaucoup croient toujours en la légende locale.

Théorie mort

Les origines du mal

Selon la légende, la maison sur le 1129 Ridge Avenue a été construite dans les années 1860 dans le quartier de Manchester, à North Side, Pittsburgh. Charles Congelier était le propriétaire et le premier habitant de la maison, avec sa femme Lyda et leur servante Essie. Congelier a fait fortune à la suite de la Guerre Civile et a déménagé avec sa famille dans le nord pour s’installer dans la ville industrielle florissante de Pittsburgh. Comme beaucoup de grandes histoires tragiques, celle-ci commence aussi par une infidélité et une épouse jalouse.

Lyda, après avoir découvert que son mari et Essie avaient une aventure, folle de rage, a pris plusieurs couteaux dans la cuisine et a massacré son mari infidèle et sa maîtresse. Elle a été retrouvée par un voisin quelques jours plus tard, calmement assise sur une chaise, avec la tête coupée de sa servante sur les genoux.

Le scientifique fou

Après les assassinats effroyables, la maison est restée inoccupée pendant un certain temps jusqu’à ce qu’une compagnie de chemin de fer l’achète en 1892, projetant de la convertir en logement pour son personnel. Mais après que plusieurs ouvriers se soient plaints de bruits étranges et d’événements inexpliqués dans la maison, le chemin de fer l’a abandonnée et l’a mise en vente. La maison est restée sur le marché pendant plusieurs années jusqu’en 1900 quand Adolph C. Brunrichter, un médecin d’origine allemande, acheta la maison. Brunrichter était décrit par ses voisins comme un solitaire qui ne participait pas souvent à des activités sociales et passait beaucoup de temps seul dans sa maison.

Mais dans la nuit du 12 août 1901, les voisins ont rapporté les bruits d’une femme hurlant et des lumières étranges dans la maison. La police a été appelée et a été consternée de trouver le corps d’une femme décapitée, le docteur ayant complètement disparu. Ce qui vient ensuite est encore plus terrifiant : ils ont découvert un laboratoire dans le sous-sol avec plusieurs parties de corps et, une tête tranchée que le Dr Brunrichter avait utilisée dans ses expériences macabres visant à essayer de garder des têtes en vie après leur décapitation.

Le médecin n’a jamais été revu, bien que près de 30 ans plus tard, certains pensent qu’il est sorti de sa cachette à New York, saoul et prétendant avoir mené d’étranges expériences à Pittsburgh. La police n’a pas accordé beaucoup de poids à l’identité revendiquée par l’homme et l’a finalement libéré de prison, le jugeant inoffensif. Il n’est plus jamais apparu dans l’histoire.

Une maison hantée

Grâce à son histoire obscure, qui ne semblait que s’assombrir avec chaque nouveau locataire, Congelier House s’est forgée une réputation de maison hantée par des esprits capricieux. Selon certains témoignages, Thomas Edison lui-même était l’un des nombreux qui ont visité la maison pour enquêter sur les phénomènes paranormaux. Tout comme Julia Murray, un médium psychique de l’époque. Tous ont prétendu avoir rencontré un esprit malveillant avec le pouvoir de nuire aux vivants et la capacité de voyager au-delà des limites de la maison.

La maison n’a eu aucun autre occupant jusqu’à ce qu’il soit à nouveau acheté, cette fois par l’Equitable Gas Company, à nouveau pour être transformée en appartements pour les travailleurs. Comme auparavant, les travailleurs ont rapporté des bruits étranges, des voix désincarnées, et deux travailleurs ont été découverts morts dans le sous-sol de la maison. Aucune cause de décès ou suspect d’homicide n’a jamais été trouvé et beaucoup d’hommes ont rapidement quitté la maison. La compagnie a continué à maintenir une présence dans la région, mais en novembre 1927, une énorme explosion de gaz a causé des dommages spectaculaires dans les environs, faisant 27 morts et plus de 500 blessés. La maison elle-même a été totalement détruite dans l’explosion laissant seulement un cratère dans la terre où elle se trouvait.

Le site, cependant, ne s’est pas débarrassé de son sombre passé juste parce que la maison avait disparu. Plusieurs habitants ont continué à signaler des événements étranges se produisant dans et autour de l’ancien emplacement de la maison. Ce qui a conduit certains à penser que l’explosion a été causée par le diable dans une tentative de garder la maison pour lui seul.

Réalité ou fiction ?

L’histoire de Congelier House a capté l’imagination des citoyens américains pendant plus d’un siècle. Mais à quel point cette histoire est-elle réelle ? Nous savons qu’une famille nommée Congelier vivait à cette adresse exacte sur Ridge Avenue, et en 1927, Marie Congelier a été tuée lors d’une explosion de gaz lorsque les vitres brisées des fenêtres de la maison lui ont sectionné une artère dans la jambe. La maison a ensuite été démolie après sa mort et une route a été construite plus tard sur le site.

Qu’en est-il du médecin allemand maléfique ? Aucune trace de lui n’existe selon l’historien Troy Taylor. Mais la légende continue de hanter les habitants qui partagent leurs expériences et leurs histoires sur l’étrange demeure. Peut-être que les origines des légendes ont quelque chose de réellement terrifiant, mais c’est quelque chose que nous ne saurons sans doute jamais.

Mots-clés insolite