Samsung n’est pas le seul constructeur à tricher dans les benchmarks

La nouvelle est tombée en début de semaine, tel le couperet sur nos nuques fragiles : le Samsung Galaxy Note 3 a été spécialement optimisé pour obtenir les meilleurs résultats possibles dans les benchmarks. Ce n’est évidemment pas la première fois que Samsung procède de la sorte, mais AnandTech a souhaité pousser ses investigations un peu plus loin et le site s’est ainsi attaché à tester les derniers smartphones et les dernières tablettes tactiles lancées sur le marché. Le constat est sans appel, la plupart des constructeurs appliquent exactement la même stratégie que le constructeur sud-coréen, ce qui veut aussi dire qu’ils sont très nombreux à “tricher” pour se démarquer de la concurrence.

Pour mener à bien leurs tests, les techniciens de AnandTech se sont appuyés sur plusieurs applications spécialisées : 3DM, AnTuTu, AndEBench, Basemark X, GeekBench 3, GFXB 2.7 et Vellamo. Ensuite, ils ont analysé le comportement de différents terminaux pour voir si ces derniers étaient spécialement optimisés pour ces solutions de benchmarking. Croyez le ou non mais presque tous les tests se sont révélés positifs.

Benchmarks Android

Le tableau de l’horreur.

Presque, oui, ce qui veut dire que tous les terminaux disponibles sur le marché ne sont pas forcément optimisés pour les GeekBench 3 & Co. En réalité, certains d’entre eux se sont comportés normalement et c’est ainsi le cas  du Moto Razr i, du Moto X, du Nexus 4, de la Nexus 7 ou encore du Nvidia Shield. Il semblerait donc que Motorola, Google et Nvidia jouent franc jeu, ce qui est plutôt une bonne chose. Ceci étant, les exceptions sont peu nombreuses et la plupart des autres terminaux ont profité d’une optimisation spécifique. C’est notamment le cas du HTC One, du LG G2, du Samsung Galaxy S4, du Samsung Galaxy Note 3 et du Asus Padfone Infinity.

Qu’est ce qu’on peut en déduire ? Tout simplement que les constructeurs sont prêts à tout pour briller aux yeux des mobinautes. Moralité, si vous aviez tendance à vous appuyer sur les benchmarks pour choisir votre smartphone, il vaudra mieux changer de stratégie et supprimer cette variable de l’équation. Après tout, il existe bien d’autres critères à prendre en compte, hein…