Nous serions déjà en contact avec des extraterrestres selon un ancien chef de la sécurité spatiale d’Israël

Beaucoup de personnes croient en l’existence des extraterrestres. Selon eux, l’Univers est trop vaste pour qu’on soit les seuls à y vivre. S’il y a bien une personne qui est convaincue de cela, c’est Haim Eshed, l’ancien directeur du programme spatial israélien. Ce dernier va même plus loin en affirmant que nous sommes déjà en contact avec des êtres vivants venant d’autres planètes.

Les déclarations de Haim Eshed, qui est aujourd’hui âgé de 87 ans, ont provoqué des haussements de sourcils. Mais c’est le dernier de ses soucis ! Haim Eshed est convaincu de ce qu’il avance et il en dit même plus dans son livre « The Universe Beyond the Horizon – conversations with Professor Haim Eshed. »

Crédits Pixabay

Il y explique notamment qu’il existe une « fédération galactique » formée par les Etats-Unis et les extraterrestres. D’après lui, leur présence est maintenue secrète car « l’humanité n’est pas encore prête. »

Une base secrète installée dans les profondeurs de Mars

Haim Eshed a fait de nombreuses révélations au micro du journal israélien Yediot Aharonot. Il révèle entre autres que les Etats-Unis collaboreraient étroitement avec les extraterrestres à des fins scientifiques.

Le gouvernement américain aurait signé un accord de coopération qui permet aux aliens de travailler aux côtés des astronautes.

« Cette coopération se traduit par l’existence d’une base secrète sur Mars où des Américains et des représentants extraterrestres travaillent de concert », affirme-t-il.

A lire aussi : La Terre n’est pas hors de portée des civilisations extraterrestres

« Je n’ai rien à perdre »

Il poursuit dans ses confidences en expliquant que l’ancien président Donald Trump est au courant de l’existence des extraterrestres. Ce dernier aurait choisi de ne rien divulguer pour éviter une « hystérie de masse. » Toujours sur la même lancée, Haim Eshed a indiqué que la fédération galactique attendait juste le bon moment pour révéler son existence.

Selon lui, « ils ont attendu jusqu’ici pour que l’humanité se développe et atteigne un niveau où elle sera en mesure de comprendre, en général, la signification de l’espace et des vaisseaux spatiaux. » Il semble que Haim Eshed soit à un stade de sa carrière où il ne se soucie plus des qu’en-dira-t-on.

A lire aussi : Whitley Strieber, l’auteur SF qui a prétendu avoir été enlevé par les aliens

« Si j’avais dit tout cela il y a cinq ans, j’aurais été interné. Aujourd’hui, ces questions sont traitées différemment. Et je n’ai rien à perdre. J’ai eu mes diplômes et mes prix. Je suis respecté dans les milieux universitaires, ici et à l’étranger où les choses ont aussi évolué », conclut-il.

Mots-clés extraterrestres