Contrairement à ce qu’a dit Donald Trump, la chloroquine n’a pas été approuvée par la FDA comme traitement du COVID-19

Alors que la pandémie de coronavirus COVID-19 fait rage, aucun traitement pour ce fléau n’est encore disponible. Cependant, jeudi, lors du briefing du groupe de travail concernant le coronavirus COVID-19 à la Maison Blanche, Donald Trump a déclaré que la chloroquine (plus précisément hydroxychloroquine) a été approuvée par la FDA en tant que traitement pour cette maladie.

Suite à cela, la réponse de la FDA n’a pas tardé à arriver. En effet, le directeur de la FDA, le Dr Stephen Hahn, a précisé qu’à l’instar du remdesivir (un antirétroviral destiné au traitement contre l’Ebola), l’hydroychloroquine est pour le moment en cours d’étude en tant que traitement contre le COVID-19.

Crédits Pixabay

Donc, contrairement à ce que le président américain a déclaré, la chloroquine n’est pas approuvée, du moins pour le moment, par la FDA comme traitement contre le COVID-19.

Une efficacité basée sur des faits anecdotiques, et non sur des études cliniques

Actuellement, des études menées en Chine et en France suggèrent que des médicaments destinés à combattre le paludisme sont efficaces contre le coronavirus COVID-19. Parmi ces médicaments, nous pouvons énumérer l’hydroxychloroquine et la chloroquine. D’après le résultat de ces études, en associant l’antibiotique azithromycine et l’hydroxychloroquine, la durée et l’intensité des symptômes du COVID-19 étaient réduites.

Mais dans la plupart des cas, ces médicaments sont utilisés en guise de « traitement de compassion » pour les patients dont l’état de santé est tellement grave que l’administration de ces traitements est faite en dernier recours. De ce fait, les procédures d’approbations sont contournées.

Justement, les déclarations du directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, le Dr Anthony Fauci, sont claires. Lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée vendredi, ce dernier a indiqué que les informations concernant ces traitements sont anecdotiques et des essais cliniques contrôlés sont nécessaires pour les confirmer.

La FDA met en garde face aux risques que pourrait présenter la chloroquine

Même si la chloroquine est utilisée depuis des dizaines d’années pour le traitement du paludisme et de la polyarthrite rhumatoïde chronique, ses effets secondaires pourraient être vraiment graves. Prise incorrectement, la chloroquine pourrait même entraîner la mort. Tandis que même si elle est prise correctement, cette dernière peut causer des troubles de l’estomac ou endommager à vie la vision d’un individu.

Selon Fauci, même si ce médicament s’avère être « assez efficace », des essais cliniques sont nécessaires avant toute confirmation. Selon ce dernier, même ces études cliniques représentent encore une autre étape avant l’approbation de n’importe quel médicament candidat au traitement du Covid-19, car elles nécessiteront encore d’autres études avant d’être approuvées.

Mots-clés Coronavirussanté