Corée du Sud : Débouté en appel, Qualcomm devra payer l’amende de 873 millions de dollars

La Cour Suprême de Séoul, en Corée du Sud, vient de rendre son verdict sur l’appel interjeté par Qualcomm concernant la sanction prononcée par la Commission du commerce équitable de Corée (KFTC) de lui imposer de payer une amende de 873 millions de dollars pour avoir abusé de sa position dominante sur le marché.

Qualcomm se trouve effectivement dans une situation délicate étant donné que le géant américain des puces est accusé de pratiques commerciales déloyales sur ses licences de brevets et dans ses ventes de puces de modem.

apple-argent

Crédits Pixabay

D’ailleurs, la Federal Trade Commission (FTC) a également une affaire en justice en cours contre Qualcomm concernant des accusations de violations des lois antitrust.

La Cour Suprême de Séoul maintient l’amende

Le juge Noh Tae-Kah a écrit dans sa décision que « le défendeur exerçait une influence notable sur les fabricants de téléphonies mobiles, soit par des relations inéquitables, soit en les rendant dépendants des fournitures de chipsets modernes du défendeur ».

Reuters rappelle que Qualcomm est le premier fournisseur en puces pour téléphones mobiles. L’entreprise tire la majeure partie de ses bénéfices dans les technologies qu’elle invente et qu’elle concède sous licence. Les données IBES de Refinitiv indiquent que les revenus générés par l’entreprise dans ce domaine étaient compris entre 1,3 milliard et 1,5 milliard de dollars lors du premier trimestre de son exercice, ce qui est bien supérieur aux provisions des analystes.

Bien que piquante, l’amende de la KFTC n’a pas ébranlé la place de Qualcomm sur le marché des puces

En outre, les puces Qualcomm sont des composants essentiels de plusieurs appareils mobiles et l’entreprise est même le principal fournisseur de nombreux fabricants de smartphones et firmes technologiques comme Samsung, LG ou encore Apple.

Selon Park Sung-soon, analyste chez Cape Investment and Securities, « cette décision n’affectera pas vraiment ni n’affectera le statut de Qualcomm sur le marché, car nous entrons dans l’ère de la 5G et Qualcomm est l’une des rares entreprises pouvant fabriquer des puces de modem 5G ».

D’ailleurs, le fabricant de puces aurait déjà étendu sa relation commerciale avec Samsung. Il aurait également accordé une nouvelle licence de brevet d’une durée de 5 ans à LG en août dernier. Comme quoi, malgré l’amende record prononcée par KTFC à l’encontre de Qualcomm, les affaires de ce dernier ne sont pas en danger pour autant.

source: https://www.reuters.com/article/us-qualcomm-southkorea/south-korean-court-upholds-record-fine-against-u-s-chip-giant-qualcomm-idUSKBN1Y807J