Corée du Sud : Une femme a transmis le coronavirus à plus d’une trentaine de membres d’une église

Actuellement, plusieurs pays du monde sont touchés par le nouveau coronavirus appelé Covid-19. En Corée du Sud, on compte jusqu’à présent 7 382 cas environ, d’après les informations les plus récentes.

Si nous ne connaissons pas le nombre de foyers exacts qui ont été vecteurs de l’épidémie, il a été révélé que plus de la moitié des premières personnes infectées faisaient partie de l’église Shincheonji Church of Jesus. Un membre infecté a en effet propagé le virus dans l’église et l’a transmis à 37 autres personnes.

Crédits Pixabay

Le « superspreader » serait une femme de 61 ans. Selon le CDC coréen (Centers for Disease Control and Prevention), les symptômes de la femme ont commencé le 10 février dernier avec l’apparition d’une fièvre.

Malgré cela, elle a quand même assisté à quatre services religieux et n’a été diagnostiquée avec le Covid-19 que quelque temps après.

En plus des 37 membres infectés, une cinquantaine de personnes sont aussi suspectées d’être porteuses du virus, car elles ont présenté plusieurs symptômes de la maladie.

Un « événement de super-diffusion »

D’après le rapport de The Guardian, même avec une fièvre, la femme n’a pas voulu passer un test de dépistage du coronavirus sous prétexte qu’elle n’avait fait aucun voyage à l’étranger.

Mais finalement, elle et 37 autres membres de l’église ont été testés positifs au Covid-19. D’autre part, 52 autres personnes n’ayant pas encore effectué de test de dépistage pourraient également être infectées puisqu’elles montrent plusieurs symptômes inquiétants.

Les autorités du pays ont classifié le cas d’ « événement de super-diffusion » à cause du fait qu’un seul individu a pu propager le virus à un nombre élevé de personnes. En effet, selon les estimations, un porteur du virus transmet la maladie à 2,2 personnes en moyenne.

Une ville morte

Le mois dernier, le maire de la ville de Daegu, Kwon Young-jin, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’ils ont demandé à tous les membres de l’église de ne pas sortir de chez eux et de rester éloignés de leurs familles.

En même temps, toutes les écoles ainsi que les bibliothèques publiques de la ville ont été fermées. De leur côté, les militaires coréens et américains qui travaillent à Daegu ont reçu l’ordre de ne pas voyager en dehors de leur base ou de recevoir des visites venant de l’extérieur de la ville.

Actuellement, les rues de Daegu sont complètement désertes et la ville ressemble à une ville morte. Kim Geun-woo, une résidente, a déclaré à Reuters que c’était comme si quelqu’un avait largué une bombe au milieu de la ville et que la situation ressemblait à une « apocalypse zombie ».

Le 20 février dernier, l’église Shincheonji a fait part au public de sa décision de fermer toutes ses installations existant en Corée du Sud. Les responsables de l’église ont également déclaré qu’ils étaient désolés d’avoir inquiété la communauté locale, notamment à cause du comportement de la femme qui a refusé de se faire dépister et qui a ensuite transmis le virus à plusieurs membres de l’église.

Mots-clés Coronavirus