Corey Feldman : des pirates auraient empêché la diffusion du film racontant ses abus sexuels

Alors que son document My Truth, racontant les abus sexuels dont il a été victime enfant, devait être à la fois projeté au cinéma et sur Internet, l’acteur Corey Feldman a présenté ses excuses pour les perturbations ayant empêché les internautes de visionner le film. Des pirates informatiques seraient à l’origine du problème.

Le lundi 9 mars dernier a été diffusé, lors d’une projection spéciale à Los Angeles, le film My Truth: The Rape of Two Coreys, dans lequel l’acteur Corey Feldman met en cause un collègue de travail qui aurait ainsi sexuellement abusé de lui en 1986 lors du tournage d’un long-métrage.

Facepalm

Crédits Pixabay

Il était prévu que le documentaire soit également accessible en ligne pour les internautes ayant payé leur place virtuelle 20 dollars.

Sauf que quelques minutes après le début du film, Corey Feldman a déclaré que la diffusion en ligne avait des difficultés et qu’en conséquence, le documentaire aurait du retard pour ces spectateurs. Le “streaming” a finalement dû être annulé.

Le Xiaomi Redmi Note 8 (64 Go) à 140 €en savoir plus

Problème de diffusion de “My Truth” : Feldman demande pardon, des internautes frustrés

Une seconde session a ensuite été calée, puis reportée. Elle aurait finalement pu s’opérer sans problème cette fois-ci, comme le rapporte Entertainment Weekly. Les personnes n’ayant pu visionner le film à la première occasion ont reçu un message de Corey Feldman dans lequel celui-ci met en cause un groupe de pirates informatiques :

“Avant tout, je tiens à vous remercier d’avoir acheté des billets pour My Truth: The Rape of Two Coreys – et d’avoir montré votre soutien à cette mission qui est si importante pour moi et les enfants du monde entier.

Ensuite, je tiens à présenter mes excuses auprès de vous pour l’expérience que vous avez vécue en essayant de voir le film. Mon équipe et moi-même sommes conscients de votre frustration.

Comme vous le savez, j’ai mis toutes mes ressources, sans parler de ma sécurité personnelle, pour réaliser ce film et vous le faire connaître. Il semble qu’un groupe de personnes essaie de me faire taire, moi et cette cause très importante. Je ne laisserai personne me faire taire, ni vous faire taire plus longtemps”.

Plusieurs internautes lésés avaient appelé à un accès de 24 heures au film ou bien à un lien permettant de le télécharger. De son côté, Corey Feldman s’est dit “engagé” à permettre à ces spectateurs de visionner le film, et qu’il “continuera à faire tous les efforts possibles pour s’assurer [qu’ils] puissent voir ce film et pour assurer la sécurité des enfants partout dans le monde”.

Mots-clés corey feldman