Coronavirus: Airbus subit les conséquences de la crise sanitaire

La pandémie du coronavirus met Airbus dans une mauvaise passe. Un communiqué publié par l’avionneur européen indique que les mesures gouvernementales imposées en vue de se protéger du COVID-19 impactent sur sa production industrielle. La fermeture des frontières et la restriction des déplacements ont engendré des pertes estimées à 252 milliards de dollars pour 2020.

Le 6 avril 2020, Airbus a annoncé une suspension des productions dans ses usines situées à Brême, à Stade en Allemagne ainsi qu’en Alabama aux États-Unis. Les activités essentielles  à l’instar de la maintenance des avions et des infrastructures se poursuivent quand même sur les trois sites.

La production d’avions d’Airbus est en baisse. Crédits : Pixabay

Le 8 avril 2020, le constructeur aéronautique dont le siège se trouve à Toulouse a également annoncé une réduction moyenne d’un tiers de sa production d’avions.

Une baisse des productions

Compte tenu de la crise qui sévit en Europe et partout dans le monde, plusieurs clients d’Airbus ont demandé un ajournement de livraison d’avions. Cela a amené le constructeur aéronautique à ne pas travailler sur les produits qui ne seront pas livrés cette année. La production des avions phares A320 est la plus concernée dans la mesure où la société en créait mensuellement 60 contre 40 en ce moment.

En ce qui concerne les long-courriers A330, la société ne va pas atteindre son objectif d’en livrer 40 exemplaires au cours de cette année vue la limite actuelle de la construction à deux appareils par mois. Pour sa part, la production mensuelle d’A350 est également passée à six, même si en mi-février, il a été prévu d’en produire neuf.

Les perspectives d’Airbus

Malgré la baisse d’activités, Airbus n’envisage pas de fermer définitivement aucun de ses quatre sites d’assemblage. Les activités de production et d’assemblage d’avions commerciaux à Brême reprendront après le 27 avril 2020. Celles de Stade sont seulement interrompues entre les 5 et 11 avril 2020. Pour ce qui est de l’arrêt de la production à Mobile, il va cesser la semaine du 6 avril pour reprendre après le 29 avril 2020.

De par une conférence de presse téléphonique, le PDG d’Airbus, Guillaume Faury, explique que la société travaille actuellement sur des mesures opérationnelles et financières pour s’adapter à la situation au mieux possible. Bien que les travaux dans l’usine de France aient repris depuis le 23 mars 2020, le groupe Airbus envisage toutefois d’avoir recours à la politique du chômage partiel dans les temps qui viennent.

Mots-clés airbusCoronavirus