Coronavirus : American Airlines abandonne sa politique des sièges vides

La compagnie aérienne American Airlines a annoncé officiellement qu’elle va reprendre la réservation de ses vols à pleine capacité à partir de ce 1er juillet. L’annonce intervient alors que les États-Unis font état d’une hausse des nouveaux cas de COVID-19 sur leur territoire.

Cette décision d’American Airlines contraste fortement avec celle d’autres compagnies aériennes américaines. En effet, ces dernières préfèrent continuer à imposer des plafonds de capacité afin de permettre une distanciation sociale à bord des avions. Distanciation jugée encore nécessaire pour limiter les cas de contamination au coronavirus.

L'aile d'un avion

Crédits Pixabay

Sous forte pression depuis avril, American Airlines a donc finalement opté pour un assouplissement des mesures sanitaires au sein de ses vols. Objectif : arrêter de creuser les pertes financières causées par la pandémie.

Des mesures de protection renforcées

La mesure adoptée par American Airlines rejoint celle retenue par son concurrent United Airlines, qui, selon la chaîne d’informations ABC News, n’a jamais bloqué de sièges, encore moins plafonné la capacité de ses vols. La compagnie American a toutefois indiqué qu’elle allait mettre en place d’autres mesures afin de prévenir la propagation du virus.

Ainsi, lors de l’enregistrement de vol, elle demandera à tous ses passagers de prouver qu’ils n’ont pas présenté des symptômes du COVID-19 au cours des quatorze derniers jours. La compagnie permettra également aux voyageurs de changer de siège une fois à bord. Une liberté de mouvement qu’elle n’accordera toutefois que sous certaines conditions.

La compagnie rendra en outre obligatoire le port d’un masque et effectuera un nettoyage plus fréquent des appareils en plus de la mise en place de filtres à air plus efficaces. Par ailleurs, les passagers seront notifiés sur le taux d’occupation de leur vol et pourront, s’ils le désirent, changer de vol sans coût supplémentaire.

À lire aussi : Le Cannabis serait utile dans la lutte contre le Covid-19

Les inquiétudes persistent

Les mesures adoptées par compagnie se veulent rassurantes pourtant elles n’arrivent pas à convaincre les professionnels du secteur. « Je ne peux pas imaginer un pire moment pour dire aux passagers que les avions dans lesquels ils pourraient se trouver seront complètement remplis », a ainsi déclaré au Chicago Sun Times un porte-parole de l’Allied Pilots Association, le syndicat des pilotes d’American Airlines.

Le syndicaliste a noté au passage que cette décision d’allouer la pleine capacité pourrait mettre à mal la confiance du public américain dans le transport aérien. Une inquiétude qui semble être légitime puisque plusieurs compagnies aériennes dont Delta Air Lines, SouthWest et JetBlue ont décidé de limiter l’occupation des vols pour encore quelques semaines.

À lire aussi : Voilà pourquoi le Covid-19 provoque parfois la disparition de l’odorat

Mots-clés Covid-19