Coronavirus : Apple étend ses mesures de restriction à son App Store et met en garde les développeurs

Récemment, nous vous rapportions qu’Apple avait pris certaines résolutions pour empêcher les fausses informations sur le coronavirus de parvenir jusqu’à ses clients, notamment, en rejetant toutes les informations provenant d’autres sources que les institutions sanitaires reconnues ou encore l’Organisation mondiale de la santé.

Poursuivant dans cette voie, Apple vient d’annoncer à sa communauté de développeurs qu’elle mettra en place d’autres mesures qui seront, cette fois-ci, centrées sur son App Store. Plus précisément, la firme technologique compte contrôler scrupuleusement toutes les applications se rapportant au coronavirus qui veulent pénétrer sur sa plateforme.

Crédits Pixabay

Et, d’après les renseignements de TechCrunch, là aussi, Apple s’assurera que seuls, les développeurs appartenant à des organisations ou institutions sérieuses puissent avoir ce privilège.

Apple examinera de près les applications figurant sur son App Store

Dans une note adressée à sa communauté de développeurs, la firme de Cupertino a fait savoir qu’elle prendra des mesures pour contrôler les soumissions d’applications axées sur la pandémie mondiale. Elle poursuit en écrivant que :

Pour aider à répondre à ces attentes, nous évaluons les applications de manière critique pour nous assurer que les sources de données sont fiables et que les développeurs présentant ces applications proviennent d’entités reconnues telles que des organisations gouvernementales, des ONG axées sur la santé, des entreprises profondément accréditées en matière de santé, et des institutions médicales ou éducatives.

Par ailleurs, en plus de trier sur le volet les développeurs pouvant proposer des applications et d’évaluer les contenus de celles-ci, Apple prévient déjà les concepteurs de logiciels qu’il n’acceptera pas les applications et les jeux qui profiteraient de la crise sanitaire mondiale actuelle pour se rendre célèbres.

Seuls, les développeurs habilités et sources officielles auront le droit de proposer des applications liées au coronavirus

En marge de ces critères, Apple a également demandé aux développeurs de cocher la case « Time-Sensitive Event » pour les applications qui viseraient à aider les utilisateurs en cas de crise. En causant sur cette case, l’entreprise accélérera la phase de contrôle de l’application.

De plus, l’entreprise technologique a déclaré qu’elle renonçait à requérir certains frais d’adhésion annuels pour les organisations à but non lucratif et les agences gouvernementales qui souhaiteraient développer des applications en rapport avec le coronavirus. Quant aux autres soumissionnaires potentiels d’application, les mots de l’entreprise sont clairs :

Seuls les développeurs de l’une de ces entités reconnues doivent soumettre une application liée à Covid-19.