Coronavirus : une couleur en fonction de l’état de santé pour les Chinois

La Chine est en proie depuis plusieurs semaines à un nouveau coronavirus baptisé Covid-19. D’après les rapports officiels, la maladie aurait touché environ soixante-quinze mille personnes, pour un peu plus de deux mille décès.

La situation est donc préoccupante et le gouvernement chinois a été dans l’obligation de prendre des mesures drastiques pour éviter que l’épidémie ne se répande à travers son territoire.

Crédits Pixabay

Non content de placer certaines villes en quarantaine, les autorités ont ainsi fait appel aux géants du secteur high tech afin de mieux contrôler les flux des populations.

Des QR Code colorés pour mieux gérer les flux

Alipay, la division financière d’Alibaba, a naturellement répondu présente et elle a ainsi développé en partenariat avec le gouvernement chinois une application d’un nouveau genre.

L’outil, pour le moment réservé aux habitants de Hangzhou et à toutes les personnes qui ont récemment voyagé dans la région, se présente comme un système de classification par QR Code.

Après avoir rempli le questionnaire fourni, les habitants de la ville ont ainsi la possibilité de générer par le biais de cette application un QR Code correspondant à leur état de santé.

Trois couleurs ont été mises en place afin de permettre aux autorités d’évaluer plus rapidement l’état de santé d’un individu : rouge, jaune et vert.

Les individus possédant un QR Code rouge doivent ainsi rester en quarantaine pendant 14 jours – une durée correspondant au taux d’incubation présumé du virus – et s’enregistrer quotidiennement sur DingTalk, une application de discussion utilisée en entreprise.

Trois couleurs différentes

Le QR Code jaune, de son côté, est attribué aux personnes devant rester en quarantaine pendant une semaine. Quant aux personnes disposant d’un code vert, elles sont libres de voyager comme elles le désirent, sans aucune limitation.

De son côté, le gouvernement chinois a annoncé avoir déployé plusieurs postes de contrôle sur l’ensemble de son territoire. Postes situés sur les autoroutes, dans les gares et dans les aéroports, mais également dans certains complexes locatifs.

Alipay a annoncé en début de semaine que les premiers tests se sont bien déroulés. Désormais, l’entreprise a pour objectif d’étendre le dispositif à l’ensemble du territoire chinois.

Le géant n’est pas le seul à travailler sur un dispositif de ce type. Reuters nous apprend en effet que WeChat, l’éditeur de la messagerie éponyme, travaille aussi sur un outil basé sur des QR Code colorés. On ignore cependant quand ce dispositif sera déployé ni même s’il le sera à l’échelle nationale.

À noter que cette initiative n’est pas la première du genre. L’état a également lancé une application mobile afin de permettre aux Chinois de savoir s’ils ont potentiellement été en contact avec des personnes infectées.

Mots-clés Coronavirus