Coronavirus : en Chine, la maladie fait du bien à Ring Fit Adventure

En Chine, l’épidémie de coronavirus Covid-19 a indirectement fait du bien à un jeu vidéo, Ring Fit Adventure. Une performance à plus d’un titre, car le soft n’est pas officiellement disponible sur le territoire chinois où est pourtant distribuée la Tencent Nintendo Switch.

Pas facile de donner du baume au cœur quand on parle du coronavirus, le même qui a déjà fait plusieurs centaines de morts dans le monde, principalement en Chine, et qui commence à frapper à la porte de l’Europe. Le South China Morning Post pourrait toutefois bien avoir trouvé non pas un avantage, mais une bonne nouvelle découlant de la maladie.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’en Chine, plus qu’ailleurs, on recommande aux gens de rester chez eux pour limiter le risque de contracter le virus. Et pour les personnes habituées à se dépenser à l’extérieur, Ring Fit Adventure apparaît comme un substitut bien pratique.

Bien que non officiellement distribué, Ring Fit Adventure plus populaire en Chine

Comme on nous le signale, a été constatée une augmentation, sur les réseaux sociaux, des publications de personnes vivant en Chine et se servant du logiciel exclusif à la Switch pour garder la forme. Il se trouve au passage qu’en Chine, plus qu’ailleurs d’ailleurs, le jeu est encore plus difficile à trouver.

Premièrement, car Ring Fit Adventure connaît des ruptures de stock, en particulier en Asie. Secondement, le jeu n’est pas officiellement distribué en Chine, où la Nintendo Switch est pourtant disponible via un accord avec Tencent. Les joueurs intéressés passent donc par l’import pour profiter de tout ce que Ring Fit Adventure a à offrir.

Comme tout produit soumis à une forte demande en dépit d’une offre moindre, cette population se retrouve à devoir payer un tarif exorbitant. Il leur est ainsi demandé de débourser jusqu’à environ 1 200 yuans, soient environ 160 euros, pour acquérir le pack complet.

À titre de comparaison, on peut encore trouver du Ring Fit Adventure neuf en France pour plus ou moins 80 euros. En sachant que la production de consoles Switch en elle-même risque d’être également contrariée par le coronavirus, les retardataires ont encore plus de raisons de taper du poing.