Coronavirus : en Israël, seuls les cas spéciaux sont tracés par téléphone

L’Israël fait partie des pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19. Depuis l’apparition du virus, le pays a recensé 16 712 cas, dont 279 décès. C’est avec l’aide du service de sécurité intérieur israélien, Shin Bet, qu’ils ont réussi à limiter la propagation de la maladie.

Avec autant de malades, c’est dans l’urgence que le cabinet israélien a pris la décision d’utiliser la technologie pour faire suivre les personnes contaminées. Une initiative qui n’est pas sans conséquence vu la contestation faite par les défenseurs de la vie privée.

Crédits Pixabay

Une décision a donc été prise : l’utilisation de cette méthode de surveillance sera dorénavant limitée pour les « cas spécifiques et spéciaux ». Cependant, une réserve a été émise dans le cadre d’une éventuelle nouvelle vague de contamination.

Un risque pour la vie privée des gens

Qui serait partant pour que l’on surveille sa vie privée ainsi que ses déplacements ? Les volontaires sont sûrement peu nombreux. Pourtant c’est ce que vivent les patients du nouveau coronavirus en Israël, avec la technologie qu’ils doivent utiliser.

C’est pourquoi, s’il est possible de procéder autrement dans la surveillance, sans trop entrer dans la vie privée des malades, c’est cette autre procédure qui sera utilisée, le parlement israélien ayant mis fin à l’utilisation cet outil pour les personnes ne nécessitant pas une telle mesure.

Pourtant, l’utilisation de cette technologie a beaucoup aidé le pays dans la lutte contre la maladie. Mais elle ne sera, désormais, utilisée qu’en dernier recours.

À lire aussi : La Cour Suprême d’Israël dit « stop » au traçage

Une technologie pourtant d’une grande aide

Les hôpitaux étant bondés, de nombreux malades ont suivi leur traitement à domicile, et ce, en évitant tout contact avec d’autres personnes. C’est la technologie de Shin Bet qui a permis la surveillance de ces patients qui sont restés chez eux.

La maladie se transmet très facilement, le déplacement d’un malade, ainsi que les personnes qui sont entrées en contact direct avec lui ont donc pu être surveillés de très près. C’est ainsi qu’actuellement, dans le pays, le nombre de cas positif a considérablement diminué. Les mesures de sécurité pour faire face à la maladie ce sont, par la même occasion, assouplies.

Mots-clés CoronavirusCovid-19