Coronavirus : Face à la déclaration d’urgence nationale, Royal Caribbean suspendra ses opérations de croisière aux Etats-Unis

Le mois dernier, nous avons appris que le Royal Carribbean Cruises suspend toutes ses croisières transitant par les États-Unis pendant au moins 30 jours. Cette décision fait suite à la déclaration d’urgence nationale dans le pays face à la pandémie de coronavirus dans le pays.

Néanmoins, la société a déclaré que cette décision n’a pas eu d’impact sur les croisières qui ont quitté les ports américains avant la prise de la décision, et que les croisières internationales continueront de suivre leurs itinéraires programmés. De plus, la société a indiqué que « les navires américains déjà en mer termineront leurs itinéraires comme prévu ».

crédits Pixabay

Le Royal Caribbean n’est pas la seule compagnie de croisière à avoir dû reconsidérer ses opérations par rapport à la propagation du coronavirus.

La compagnie de croisière Princess Cruises sera fermée pendant deux mois

En effet, le groupe Carnival, qui est le plus important opérateur du marché des croisières, a été contraint de réduire ses croisières afin d’essayer de ralentir la propagation du virus. Le jeudi 12 mars, le groupe a ainsi annoncé la fermeture de sa compagnie de croisières Princess Cruises pendant deux mois après que deux de ses navires aient été gravement exposés à l’épidémie, avec des centaines de voyageurs contaminés et au moins huit décès.

Pour sa part, la compagnie Norwegian Cruise Line n’a pas encore annoncé de suspension dans ses croisières. Toutefois, la société fait face actuellement à une certaine controverse car il a été découvert que ses directeurs de ventes n’ont pas hésité à donner de fausses informations sur le coronavirus pour convaincre des clients de réserver des voyages.

Les compagnies de croisière figurent parmi les industries les plus touchées par le coronavirus

A noter que le groupe Carnival, le Royal Caribbean et le Norwegian Cruise représentent à eux seuls 70% du marché mondial des croisières. Or, tout comme les compagnies aériennes, ces entreprises ont essuyé une baisse flagrante depuis la découverte et la propagation de l’épidémie de coronavirus, devenue actuellement une pandémie.

D’ailleurs, l’actuel président américain Donald Trump a songé à offrir une assistance à cette industrie bien qu’il n’ait pas encore déterminé la nature de l’aide. Il a toutefois déclaré lors d’une conférence de presse :

Nous sommes avec eux tout le temps. C’est une grande entreprise, et c’est une grande entreprise américaine, franchement. C’est une industrie qui a été très durement touchée.

De son côté, le Royal Caribbean a déclaré dans un communiqué :

Nous tendons la main à nos clients pour les aider à surmonter cette interruption de leurs vacances et nous sommes vraiment désolés de ces inconvénients. Nous communiquons également avec notre équipe pour déterminer les problèmes que cette décision présente pour eux. Nous savons que cela ajoute beaucoup de stress à nos clients, employés et équipages et nous travaillons pour minimiser les perturbations.