Coronavirus : Facebook interdit les publicités sur les masques et autres produits médicaux

Actuellement, les entreprises numériques sont en pleine campagne pour lutter contre la désinformation et le chaos engendrés par le coronavirus. Entre les fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux et l’inflation du prix des masques médicaux sur les plateformes de vente en ligne, les organisations sanitaires et les plateformes numériques en tout genre ont fort à faire.

Justement, c’est dans ce cadre-là que le géant des médias sociaux, Facebook, a annoncé le vendredi 6 mars 2020 qu’il allait temporairement interdire les listes de commerce et les publicités pour les masques médicaux sur sa plateforme pour réduire le chaos et la panique suscités par le coronavirus.

crédits Pixabay

Facebook limitera également les annonces pour les produits médicaux impliquant une offre limitée ou créant un sentiment d’urgence chez les acheteurs potentiels et les publicités garantissant de guérir ou de prévenir de l’épidémie Covid-19.

Les annonceurs ne pourront plus vendre des masques médicaux sur Facebook

Un porte-parole de l’entreprise a effectivement confirmé à TechCrunch que Facebook interdit « temporairement les publicités et les listes de commerce qui vendent des masques médicaux » et a ajouté que :

Nos équipes surveillent de près la situation du Covid-19 et apporteront les mises à jour nécessaires à nos politiques si vous voyons des gens essayer d’exploiter cette urgence de santé publique.

Le directeur de la gestion des produits, Rob Leathern, a déclaré la même chose dans une mise à jour sur Twitter et a souligné que « nous allons commencer à déployer ce changement dans les jours à venir ».

Facebook met en avant les informations provenant des organisations médicales et autorités sanitaires

Par ailleurs, Facebook a récemment annoncé que les recherches liées au coronavirus sur sa plateforme seraient reportées dans une fenêtre contextuelle automatique qui contient des informations provenant directement de l’Organisation mondiale de la santé et des autorités sanitaires locales. Mark Zuckerberg a d’ailleurs évoqué dans un rapport sur les efforts de Facebook dans la lutte contre le coronavirus que :

Compte tenu de la situation qui se développe, nous travaillons avec les ministères nationaux de la santé et des organisations comme l’OMS, le CDC et l’UNICEF pour les aider à obtenir des informations précises et à jour sur le coronavirus. Nous offrons à l’OMS autant d’annonces gratuites que nécessaire pour leur réponse au coronavirus ainsi que d’autres soutiens en nature.

En plus de ces mesures, Facebook se concentre également sur la suppression des infox, aux publicités, théories du complot et allégations de traitement sans fondement scientifique liés au coronavirus. A noter que cette décision de Facebook d’interdire les publicités sur les masques fait suite à la déclaration des autorités sanitaires qui exhorte les gens à ne pas acheter les masques. Ceci pour deux raisons. La première, parce qu’ils ne sont pas nécessaires aux personnes en bonne santé et, la seconde, parce que la pénurie des masques nuit au corps médical qui a en le plus besoin.