Coronavirus : Il existe désormais une application pour savoir si vous avez été en contact avec un infecté

De nos jours, la protection de la vie privée est considérée comme primordiale, surtout avec l’évolution constante des technologies de télécommunication. Chaque pays dans le monde possède ses propres règles en ce qui concerne la protection des données personnelles.

La Chine fait partie des pays qui sont les moins bien notés dans ce domaine. Beaucoup critiquent en effet le gouvernement chinois par rapport au fait de recueillir des informations personnelles sur les citoyens en utilisant divers programmes de surveillance. Toutefois, cette méthode employée par l’État pourrait aujourd’hui être d’une grande aide dans la lutte contre la propagation du coronavirus.

Crédits Pixabay

Récemment, le gouvernement chinois a lancé une application qui va permettre aux utilisateurs dans le pays de savoir s’ils ont été en contact avec une personne porteuse du virus, ou un individu suspecté d’être infecté. Selon les informations, cette application utilise les données sur les citoyens collectées par l’État.

Ne négliger aucune piste

Parmi les cas de contacts rapprochés considérés par l’application, il y a par exemple le fait de travailler ensemble, de partager une salle de classe ou de vivre dans la même maison. L’application prend aussi en compte les contacts entre personnels médicaux et patients, ou encore ceux qui ont lieu entre les employés des transports publics et les voyageurs.

Ainsi, pour pouvoir utiliser l’application, il faut s’enregistrer avec un numéro de téléphone et un numéro d’identité. Apparemment, il est possible de suivre l’état de trois numéros d’identité avec l’appli.

Une bonne utilisation des données

Chacun à son avis par rapport à l’utilisation des données privées des citoyens par l’application. Certains soutiennent que finalement, ces données ont été utilisées à bon escient.

Selon Piper Carolyn Bigg, qui est avocate spécialisée dans le domaine de la technologie pour la firme DLA basée à Hong Kong, en Chine et partout en Asie, les données ne sont pas faites pour être seulement gardées, mais elles peuvent aussi  être utilisées. Cette utilisation est possible du moment qu’elle est faite de façon transparente et consensuelle lorsque c’est nécessaire. Du point de vue de la Chine, c’est un service vraiment utile pour le peuple.

L’épidémie de coronavirus, qui a débuté dans la ville de Wuhan, a jusqu’ici fait un grand nombre de victimes, surtout en Chine continentale. On espère ainsi que la nouvelle application pourra effectivement arrêter ou du moins ralentir la propagation de la maladie dans le pays.

Mots-clés Coronavirus