Coronavirus : la sortie d’Evangelion: 3.0+1.0 repoussée

La sortie d’Evangelion: 3.0+1.0, initialement calée au 27 juin 2020, vient d’être repoussée à une date ultérieure non communiquée. Une décision prise pour raisons de sécurité en ces temps où la pandémie de coronavirus Covid-19 n’a pas manqué de toucher le Japon.

Vous n’avez pas vraiment compris le propos d’Evangelion dans sa première version, soit les vingt-si épisodes de la série animée ? Vous n’avez pas absorbé sensiblement moins d’aspirine en visionnant les deux films d’animations qui ont suivi, Death and Rebirth et The End of Evangelion ?

crédit YouTube

Pour une nouvelle chance de saisir le pourquoi du comment, et également pour se replonger dans cette fascinante œuvre des années 1990, la quadrilogie Rebuild of Evangelion avait été initiée en 2007 avec le film (lui aussi animé) Evangelion: 1.0 You Are (Not) Alone, suivi deux ans plus tard par Evangelion: 2.0 You Can (Not) Advance et, en 2012, par Evangelion: 3.0 You Can (Not) Redo.

Pas de nouvelle date annoncée pour “Evangelion 3.0+1.0”

Prévu jusqu’ici pour une projection le 27 juin 2020, le quatrième et dernier volet Evangelion 3.0+1.0 vient de voir cette date de sortie compromise. La nouvelle, rapportée par Kotaku, a été communiquée par le compte Twitter officiel du film le 17 avril. L’affiche du film jointe ne mentionne désormais plus de date précise, à l’exception d’un “coming soon” (prochainement).

Le studio Khara, fondé par Hideaki Anno, a donné la raison de ce report qui ne devrait étonner personne : la considération des personnes impactées par la pandémie de coronavirus Covid-19. La décision, nous précise-t-on, a été mûrement réfléchie, et il aurait effectivement été prématuré de s’attendre à ce que d’ici fin juin, la situation sanitaire se soit totalement rétablie au Japon.

Le jeudi 16 avril, le Premier ministre japonais Abe Shinzo a annoncé que toutes les régions de l’archipel nippon étaient désormais concernées par l’état d’urgence. Jusqu’ici, seules 7 des 47 régions du Japon faisaient l’objet de cette mesure. Contrairement à ce que l’on pouvait penser, le confinement n’est pas obligatoire mais hautement recommandé. Les contrevenants ne s’exposent par ailleurs à aucune sanction.

Aux dernières nouvelles, émanant du ministère de la Santé, environ 8 600 cas positifs de Covid-19 et 136 morts découlant de la maladie ont été recensés au Japon.