Coronavirus : Le gouvernement indien a recours à WhatsApp pour sensibiliser la population

Le samedi 21 mars 2020, TechCrunch nous rapporte que l’Inde s’est tournée vers WhatsApp pour mener une campagne de sensibilisation du peuple sur la pandémie de coronavirus. Pour ce faire, le Premier ministre indien, Narendra Modi, a  exhorté les citoyens du pays à envoyer un message à un bot sur WhatsApp, appelé « MyGov Corona Helpdesk« , pour avoir des réponses instantanées et concises sur les questions qu’ils se posent sur le coronavirus.

Ce chatbot a été mis au point par la société Haptik Technologies, basée à Mumbai, qui a été rachetée en 2019 par le géant local des télécommunications Reliance Jo. Les informations qui y seront fournies proviendront du Ministère de la Santé de l’Inde.

Crédits Pixabay

Narendra Modi a déclaré dans un tweet paru le samedi 21 mars 2020 que dans le but de « partager des informations correctes » et d’ « éviter une panique incorrecte », « voici un effort de WhatsApp et @mygovindia pour vous assurer de recevoir des informations précises et vérifiées sur le Coronavirus ».

En Inde, plus de 250 personnes sont atteintes de coronavirus

Le jeudi 19 mars 2020, Narendra Modi a incité les 1,3 milliard de citoyens dans le pays à rester à domicile autant que possible au cours des prochains jours pour prévenir toute « explosion » de cas de Covid-19. D’ailleurs, il a déclaré lors d’une apparition télévisée à l’échelle nationale que :

Ces derniers jours, nous avons vu que les gens pensaient que nous étions à l’abri du coronavirus. Ce n’est pas correct. Ce n’est pas bien de faire preuve de complaisance.

Au moment de rapporter les faits, TechCrunch a indiqué qu’il y avait plus de 250 personnes diagnostiquées positives au coronavirus en Inde.

Le gouvernement indien exhorte les médias sociaux à lutter contre les infox

Par ailleurs, le vendredi 20 mars, le ministère indien des Technologies d’Information (IT) a publié un avis adressé aux géants des médias sociaux comme Facebook, ByteDance, Twitter et ShareChat les incitant de prendre des mesures immédiates pour lutter contre les fausses informations autour du coronavirus. Dans cet avis, le ministère déclara que :

Les intermédiaires sont instamment invités à lancer une campagne de sensibilisation sur leurs plateformes pour que les utilisateurs ne téléchargent/ diffusent aucune fausse nouvelle/ information erronée concernant le coronavirus, ce qui est susceptible de semer la panique dans le public et troubler l’ordre public et la tranquillité sociale.

WhatsApp collabore avec les gouvernements pour donner des informations exactes et à jour

Justement, selon le cofondateur et PDG de Haptik, Aakrit Vaish, « le « MyGov Corona Helpdesk » a été conçu pour combattre les rumeurs, éduquer les masses et apporter un sentiment de calme à la situation actuelle de chaos. Nous nous engageons à aider le gouvernement avec toutes nos forces et ressources possibles et espérons que ce chatbot pourra aider le gouvernement indien à diffuser les bonnes informations à travers le pays ».

En parlant de bonnes informations, WhatsApp combat actuellement les rumeurs sur la pandémie. Face à cela, le service de médias sociaux a indiqué qu’il a contacté des dizaines de gouvernements en février dernier pour l’aider à fournir des informations véridiques au plus grand nombre. Le directeur général de Facebook, Mark Zuckerberg, a ainsi confirmé que :

Dans le cadre de nos efforts pour nous assurer que tout le monde dispose d’informations exactes et à jour sur le coronavirus, nous travaillons avec le gouvernement indien et les gouvernements nationaux du monde entier.