Coronavirus : le salon de l’automobile de Genève annulé

L’épidémie de Coronavirus continue d’impacter sur l’événementiel : après le Mobile World Conference de Barcelone ou encore le Global Marketing Summit de San Francisco, c’est au tour du Salon international de l’automobile de Genève (GIMS) d’être annulé.

Pour des raisons sanitaires, la Suisse a en effet pris la décision d’interdire les évènements et les rassemblements publics qui impliquent plus de 1 000 personnes. Il a été officiellement annoncé que l’interdiction sera maintenue au moins jusqu’au 15 mars prochain.

Crédits Pixabay

Or l’édition 2020 du salon de l’automobile de Genève est censée se dérouler du 5 au 15 mars.

Pas de GIMS pour cette année

Pour ceux qui gardent encore espoir, les médias sont formels : le salon international de l’automobile de Genève n’a pas été reporté, l’évènement a été purement et simplement annulé. Murice Turrettini, le président du GIMS, explique qu’il en va de la santé nationale.

En effet, à ce jour une quinzaine de cas de coronavirus a été dénombrée en Suisse, tandis qu’une centaine de personnes sont actuellement en quarantaine.

« Nous regrettons cette situation, mais la santé de tous les participants est notre priorité absolue et celle de nos exposants », a déclaré Turrettini dans un communiqué officiel massivement relayé par les médias. « Il s’agit d’un cas de force majeure et d’une perte énorme pour les fabricants qui ont investi massivement en leur présence dans Genève. Cependant, nous sommes convaincus qu’ils comprendront cette décision. »

Un coup dur pour l’industrie automobile

Au début, les organisateurs du GIMS avaient prévu de maintenir le salon et de mettre en place un programme de nettoyage et désinfection intense. Le personnel avait aussi pour instruction de prévenir immédiatement les responsables s’ils voyaient des visiteurs qui semblent malades.

Oui, mais voilà, ils ont finalement été contraints de tout annuler à la demande du gouvernement suisse. Un porte-parole a expliqué que les autorités ont « classé la situation en Suisse comme “spéciale” au regard de la loi sur les épidémies. La première priorité du Conseil fédéral est de protéger la population. »

Il s’agit d’un véritable coup dur pour le salon, mais aussi pour les constructeurs auto qui ont consacré beaucoup de temps, d’énergie et d’argent pour préparer la présentation et le lancement de leurs nouveaux modèles. « Les conséquences financières pour toutes les personnes impliquées dans l’événement sont importantes et devront être évaluées au cours des prochaines semaines », a indiqué un communiqué officiel du GIMS.

Ceux qui ont déjà acheté des billets pour l’évènement ont également été remboursés.

Mots-clés Coronavirus