Coronavirus : Les compagnies de croisière refusent les détenteurs de passeports chinois sur leurs navires

Les compagnies de croisière Royal Caribbean et Norwegian Cruise Lines ont annoncé la semaine dernière qu’elles allaient interdire l’accès à leurs navires de croisière aux personnes détenant des passeports délivrés par la Chine, Hong Kong ou Macao « jusqu’à nouvel ordre » en raison de l’épidémie de coronavirus, rapporte The Verge. Cette interdiction sera également valable pour les membres de l’équipage qui détiennent l’un de ces passeports.

La Royal Caribbean a déclaré qu’il n’autoriserait aucun client ni personnel à bord de ses navires s’ils ont voyagé « de, vers, ou à travers » la Chine, Hong Kong ou Macao au cours des 15 derniers jours et ce, qu’importe leur nationalité. Ils ne seront pas non plus autorisés à bord des navires s’ils ont été en contact avec une personne s’étant rendue dans ces lieux durant la même période.

Crédits Pixabay

Allant plus loin, la Norwegian Cruise Lines a déclaré qu’elle n’autoriserait aucun client ni membre d’équipage à son bord s’ils ont voyagé dans ces endroits au cours des 30 derniers jours.

Pourquoi tant d’interdictions ?

Actuellement, au moins trois navires de croisière ont connu des cas de coronavirus au cours de ces derniers jours. D’ailleurs, deux d’entre eux ont été placés en quarantaine. Dans la matinée du vendredi 7 février, 27 ressortissants chinois ont été dépistés pour le virus sur l’Anthem of the Seas, l’un des navires du Royal Caribbean.

Quatre d’entre eux ont même été envoyés dans un hôpital local pour des analyses plus approfondies. Mais jusqu’ici, aucun cas de coronavirus n’a été confirmé.

Pour information, ce navire était censé partir pour un nouveau voyage le samedi 8 février 2020, mais ce voyage a été retardé. Le Royal Caribbean a, par ailleurs, offert aux passagers de ce voyage « un remboursement d’un jour sous forme de crédit à bord » en plus d’ « un crédit au prorata » pour les voyageurs ayant « acheté à l’avance des forfaits tels que des boissons, Internet ou des repas ». Malgré tout, Royal Caribbean et Norwegian Cruise Line n’ont pas dévoilé ce qu’ils comptent faire pour les passagers désormais interdits à bord, mais qui ont déjà planifié le voyage.

Des cas de coronavirus ont été confirmés sur des navires de croisière

Néanmoins, ces deux compagnies ne sont pas les seuls à faire face à la menace de coronavirus. Les passagers du navire Diamond Princess de Carnival, par exemple, sont actuellement en quarantaine jusqu’au 19 février au large de Yokohama, au Japon, après la confirmation de 61 cas de coronavirus.

Un autre navire, appartenant à la branche touristique du conglomérat malaisien Genting, a également été mis en quarantaine à l’extérieur de Hong Kong après que huit cas de coronavirus aient été confirmés.

Au moment de rapporter les faits, The Verge a indiqué qu’il y a désormais plus de 30.000 cas confirmés de coronavirus depuis le début de l’épidémie, dont la majorité se trouve en Chine, et que le nombre de décès s’élève actuellement à au moins 638. La situation devient ainsi plus que critique.

Mots-clés chineCoronavirus