Coronavirus : les constructeurs automobiles favorisent le travail à distance sauf pour les travailleurs dans les usines

Plusieurs constructeurs automobiles ont décidé de fermer leurs usines de fabrication aux États-Unis depuis l’arrivée du Covid-19 sur le territoire américain. Les chiffres s’envolent en effet là-bas et de nombreux états ont décidé de mettre la population en confinement pour limiter la propagation du virus.

En conséquence, plusieurs constructeurs automobiles ont pris la décision de demander à leurs employés de travailler à distance pour éviter les risques d’exposition au virus, du moins, pour ceux qui ne travaillent pas dans les usines et n’occupent pas de postes importants. Les constructeurs automobiles Ford, General Motors et Fiat font parmi de ceux qui ont adopté cette mesure.

Crédits Pixabay

Cette décision fait suite aux mesures similaires prises plus tôt par les entreprises technologiques, dont certaines ont même fait fermer temporairement leurs bureaux dans le monde, pour faire face à la pandémie.

Ford enjoint la majorité de ses employés à travailler à domicile jusqu’à nouvel ordre

Jim Hackett, le PDG de Ford, a envoyé le mois dernier une lettre aux employés demandant à une grande partie de sa main-d’œuvre de travailler chez eux jusqu’à nouvel ordre, « à l’exception de ceux qui occupent des postes critiques dont les installations de Ford ne peuvent pas se passer ». L’entreprise a également enjoint tout employé qui a l’impression de présenter des symptômes de coronavirus, qu’il s’agisse de rhume ou de fièvre, de consulter un médecin.

De plus, Jim Hackett a également chargé les superviseurs de l’entreprise de fermer tout établissement exposé à un cas confirmé de coronavirus pendant « au moins 24 heures afin que le bâtiment puisse être désinfecté » et d’identifier toute personne en contact direct avec un collègue contaminé pour les autoriser à se mettre en quarantaine pendant 14 jours et consulter un médecin.

Les salariés contaminés devront également s’auto-mettre en quarantaine chez eux si leur état n’applique pas cette mesure et « continuer de recevoir les soins médicaux jusqu’à ce qu’ils soient autorisés à retourner au travail par un médecin ».

Les constructeurs automobiles trainent des pieds à l’idée de fermer leurs usines de production

Du côté de Fiat, le PDG Mike Manley, a déclaré dans un e-mail envoyé aux employés que l’entreprise intensifiera « le nettoyage, la désinfection et la disponibilité des masques lorsque cela est jugé nécessaire ».

Le PDG a également invité les employés à coordonner leur travail avec leur « représentant local des RH » pour accélérer la mise en œuvre du travail à distance dans chaque département. De plus, Fiat Chrysler a ajouté qu’il modifiait actuellement certaines « techniques de production » dans plusieurs de ses usines pour créer plus d’espace entre les employés.

Pour General Motors, la PDG Mary Barra voit plus le coronavirus comme une opportunité commerciale qu’une pandémie. Elle écrit ainsi dans un e-mail que « compte tenu de la baisse actuelle de l’utilisation des transports en commun et des annulations des vols , nos clients comptent plus que jamais sur nous pour s’assurer qu’ils disposent des véhicules, des pièces et des services dont ils ont besoin ». Néanmoins, le constructeur automobile a demandé à tous ses employés et sous-traitants de travailler à distance « si leur travail le leur permet ». Dans tous les cas, GM a affirmé qu’il accordera des congés payés à tous les employés et salariés horaires, y compris les travailleurs syndiqués.

Chez Tesla, l’entreprise a dès le départ bien enjoint ses employés de se mettre en quarantaine s’ils reviennent d’un voyage en Italie, en Chine, en Corée du Sud, en Iran, en Malaisie, à Singapour et en Thaïlande. De plus, le constructeur a déclaré que les employés qui se sentent malades ou pensent avoir été en contact avec une personne contaminée devaient « informer leur responsable, rentrer chez eux, appeler un médecin et envoyer un e-mail à la sécurité de Tesla pour leur faire savoir ce qui se passait ». Mais par la suite, le constructeur a aussi du fermer plusieurs de ses usines, et ce même si Elon Musk ne semble pas être un grand fan du confinement.

Mots-clés CoronavirusCovid-19