Coronavirus : PlayStation limite la vitesse de téléchargement en Europe

Alors que plusieurs géants du streaming de vidéo comme Netflix et YouTube limitent la qualité de leur flux pour préserver la bande passante des fournisseurs d’accès internet en ces temps difficiles pour les réseaux de télécommunications, c’est au tour à un autre leader de son marché de prendre des mesures semblables.

Le groupe PlayStation annonce ainsi à travers un post sur son blog officiel prendre des mesures pour limiter la surcharge des réseaux, conséquence directe des mesures de confinement prises par un nombre grandissant de gouvernements européens face à l’épidémie de COVID-19.

Crédits Pixabay

Priorité à la bande passante

Si rester chez soi s’apparente désormais à un acte citoyen essentiel, il entraîne toutefois une augmentation drastique de la consommation de bande passante à travers différents services internet – autant de divertissement que professionnels.

S’alignant sur les mesures prises par ses pairs, Sony met ainsi la priorité sur la stabilité des réseaux à travers l’Europe et promet de faire le nécessaire pour ne pas entraver le bon fonctionnement des réseaux de télécommunications, essentiels pour les services d’urgence et de télétravail.

« Sony Interactive Entertainment travaille avec les fournisseurs d’accès internet en Europe afin de gérer au mieux les téléchargements et ainsi de préserver l’accès à internet pour toute la communauté.« 

« Nous sommes convaincus qu’il est particulièrement important que nous fassions ce que nous pouvons pour aider à gérer les problèmes de stabilité internet qui surviennent alors qu’un nombre sans précédent de personnes participe au confinement social et devient de plus en plus dépendant de son accès à internet. »

Il semblerait heureusement de cette restriction ne concernent pas le jeu en ligne : « Les joueurs verront leurs téléchargements de jeux ralentir, voire subir des délais, mais pourront néanmoins profiter d’une expérience de jeu solide« . Une précision rassurante et surtout naturelle quand on sait l’impact très limité du jeu online sur les réseaux de télécommunications, bien moindre comparé au streaming de vidéo en HD ou en 4K. A noter que les concurrents du géant nippon ont pris exactement les mêmes mesures.