Coronavirus : pour lutter contre la désinformation, YouTube affichera désormais des panneaux de vérification des faits aux Etats-Unis

YouTube a décidé d’agir face à la vague de désinformation liée au Covid-19 qui envahit les plateformes numériques, dont la sienne. Selon les informations de The Verge, la société a effectivement annoncé qu’elle commencera à ajouter des informations venant de son réseau de vérificateurs de faits aux résultats des recherches effectuées par les internautes américains sur sa plateforme.

À noter que ces panneaux de signalisation ont déjà été introduits au Brésil et en Inde en 2019. Selon Neal Mohan, directeur des produits YouTube, l’élargissement de cette mesure aux États-Unis est motivé par le fait que :

Crédits Pixabay

Lorsque les utilisateurs effectuent une recherche spécifique sur YouTube, nous voulons donner la possibilité à ces vérifications de faits de s’afficher immédiatement quand nos utilisateurs recherchent des informations, en particulier, sur l’évolution rapide des sujets comme le Covid-19. Mais bien sûr, la vérification des faits s’appliquera plus largement maintenant qu’elle est lancée ici aux États-Unis.

Les panneaux ne s’afficheront que sur certaines recherches spécifiques

Pour mener à bien cette lutte contre la désinformation, YouTube a indiqué qu’il collaborait avec « plus d’une douzaine » d’éditeurs américains dont FactCheck.org, PolitiFact et le Washington Post Fact Checker. Mais la plateforme de partage de vidéo invite également tout éditeur membre du Réseau international de vérification des faits (IFCN) et qui signe son code de principes de rejoindre son réseau de vérificateurs de faits.

Par ailleurs, Mohan a expliqué que les vérifications des faits n’apparaîtront que sur les recherches pertinentes et spécifiques. Par exemple, une recherche sur le mot « tornades » n’affichera pas les vérifications de faits, mais une recherche sur ce qu’a fait une tornade qui a frappé Los Angeles pourrait afficher ces panneaux.

À l’instar des autres plateformes numériques, YouTube privilégie les liens vers les sources sanitaires pertinentes

Comme nous l’avions mentionné plus tôt, cette décision s’inscrit dans le cadre des efforts de YouTube de lutter contre la désinformation sur sa plateforme. Mais plus généralement, elle fait aussi écho à la décision de Google, la société mère de YouTube, d’adopter une approche plus interventionniste dans le maintien de l’ordre sur la plateforme. D’ailleurs, Google a annoncé qu’il ferait don de 1 million de dollars à l’IFCN.

Néanmoins, l’affichage de ces vérifications de faits n’est pas le seul effort entrepris par YouTube. La plateforme a également commencé à ajouter des liens vers l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control (CDC) et les autorités sanitaires locales pouvant apporter des informations sur la pandémie.

Quant au déploiement des panneaux de vérifications de faits, Mohan indique que YouTube prévoit de déployer ces panneaux dans plus de pays au plus vite.

Mots-clés youtube