Coronavirus : Twitter veut mettre en avant les experts et organismes de santé avec les vérifications Blue-Check

Très tôt le samedi 21 mars 2020, Twitter a publié un « message d’intérêt public » dans lequel il annonçait qu’il travaillait avec les autorités mondiales de la santé publique pour identifier des experts et vérifier des centaines de comptes qui fournissent des mises à jour crédibles sur le Covid-19. Néanmoins, au vu de la charge de travail, le réseau social a appelé ses utilisateurs à lui apporter leur aide.

Selon TechCrunch, ceci est la dernière initiative en date de Twitter pour lutter contre la propagation de fausses informations sur sa plateforme. Pour ce faire, le réseau social compte mettre une coche bleue sur les comptes officiels des personnes et des organisations ayant des informations véridiques sur le domaine.

Crédits Pixabay

Le système de badge aidera ainsi les personnes et organisations « faisant autorité » à se distinguer et à fournir des « mises à jour crédibles » sur la situation du coronavirus.

Twitter demande aux experts d’affilier leur e-mail, biographie et leur page à leur compte Twitter

Dans sa publication, Twitter s’adresse aux experts du Covid-19 et les informe que le réseau social priorise « la vérification des comptes Twitter qui ont une adresse e-mail associée à une organisation ou une institution faisant autorité ». À cet effet, Twitter leur met à disposition ce lien pour mettre à jour l’adresse e-mail associée à leur compte.

En plus de cela, Twitter demande également à ces experts de s’assurer que leurs biographies et les liens renvoyant vers l’institution à laquelle ils sont associés et la page qu’ils créent incluent une référence à leur compte Twitter. Cela permettrait effectivement à Twitter de confirmer rapidement l’identité de ces personnes.

Twitter n’attribuera son badge qu’aux experts qui respectent ses consignes

Par ailleurs, Twitter prévient que « les comptes ne sont éligibles à la vérification que s’ils respectent les règles de Twitter, y compris nos conseils spécifiques concernant le COVID19 » et ajoute :

Nous envisageons également un moyen de prendre en compte les suggestions du public, mais nous examinons d’abord les suggestions que nous avons des autorités mondiales de la santé publique et des partenaires.

TechCrunch rapporte également que Twitter affirme travailler avec les autorités sanitaires mondiales comme l’OMS, le CDC, les autorités sanitaires nationales et les établissements universitaires reconnus pour identifier leurs comptes officiels, mais aussi ceux des experts qui leur sont affiliés. À l’heure actuelle, « des centaines de comptes » auraient déjà été vérifiés mais le processus se trouve ralenti par les personnes qui n’ont pas encore renseigné assez d’informations sur leurs comptes.