Coronavirus : un Français sur deux souhaite retourner au cinéma après le confinement

Interrogés sur les activités qui leur manquent actuellement et auxquelles ils souhaiteraient s’adonner dès la fin du confinement, les Français ont été nombreux à répondre “aller voir un film au cinéma“. Ne manque désormais plus que le coronavirus Covid-19 se fasse de plus en plus discret, ce qui n’est pas acquis à l’heure actuelle.

À la manière de ce qui avait été fait en Chine il y a quelques semaines de cela, un sondage a été réalisé en France concernant les activités auxquelles la population entendrait se remettre au terme du confinement. On pourra notamment se souvenir que 68% des Chinois avaient exprimé un désir de retourner dans les salles de cinéma.

Une salle de cinéma

Crédits Pixabay

Une étude conduite par Vertigo Research, et dont les résultats sont rapportés par le site Boxoffice, révèle un sentiment semblable chez les Français. Sur l’échantillon de 1 000 personnes interrogées en ligne entre le 246et le 31 mars 2020 et qui étaient allées au cinéma sur les douze mois précédents, 52,2% ont répondu qu’ils voulaient y retourner.

52,2% des Français veulent retourner au cinéma, 79,2% au restaurant

Dans le détail, même s’il est vrai qu’il témoigne difficilement de plusieurs tendances, on apprend que les sondés les plus intéressés pour revenir dans les salles sont les habitués (70 %), suivis tout près par les Parisiens (62,9 %), les plus de 50 ans (57,9 %) et enfin la tranche des 15-24 ans (55,6 %).

Toutefois, à la manière des répondants chinois, retourner au cinéma n’est pas la première des activités post-confinement citées par les Français. Ainsi, alors que dans le premier cas, 69% avaient exprimé un désir de manger de nouveau entre amis, dans le second, une majorité encore plus écrasante de 79,2% a répondu “aller au restaurant, boire un verre”.

On notera de même que 49,3% des Français ont envie de “pratiquer une activité physique librement”. Parmi les activités les moins plébiscitées, “regarder des programmes sportifs à la télévision” (14,9%), “assister à un évènement sportif dans un stade” (13,3%) et “regarder des programmes de SVOD/VOD en famille ou entre amis” (6,9%).

Bizarrement, le choix “se faire de nouveau postillonner dessus par des collègues ou supérieurs de travail” n’apparaît pas ici. Nul doute qu’elle aurait été soigneusement évitée par la quasi-totalité des sondés si elle leur avait été proposée.

Mots-clés Coronavirus