Counter-Strike : un joueur professionnel a été pris en train de tricher

L’équipe indienne OpTiC a été disqualifiée du tournoi Counter-Strike : Global Offensive qui a récemment eu lieu à Shanghai. En effet, l’un de ses membres, Kumawat, a été pris en flagrant délit de triche.

Mauvaise nouvelle pour les supporters de la team OpTiC India. La semaine dernière, lors d’un tournoi Counter-Strike qui a eu lieu en Chine, l’équipe a été déclarée disqualifiée suite au comportement de l’un de ses membres. Comme le rapporte Motherboard, Kumawat a été surpris en train de tricher avec un logiciel permettant d’atteindre les cibles plus facilement. Le joueur a été démasqué grâce à la vigilance d’un administrateur. Dans une vidéo qui a été mise en ligne sur Twitter, on peut voir que ce dernier a suspendu le match afin de vérifier le PC de Kumawat.

Facepalm

Et c’est là qu’il a découvert un programme suspicieux dénommé Word.exe.

Le team OpTiC India disqualifié

Le programme en question était ouvert dans une fenêtre d’exploration de fichiers au moment de la prise. Du coup, Kumawat ne pouvait plus nier à son acte, malgré une petite résistance au début. Pour les organisateurs, il s’agit d’un geste intolérable, ce qui les a conduits à chasser le joueur de la salle. Quant aux autres membres de la team indienne qui s’est rendu à Shanghai dans le cadre du tournoi Counter-Strike, ils ont visiblement été surpris par le comportement de leur coéquipier. L’un d’entre eux a d’ailleurs assisté aux fouilles de l’ordinateur de celui-ci.

Dans un entretien accordé à HSV, Jesal Parekh, directeur du développement international d’OpTic India, a précisé que les quatre autres joueurs de l’équipe ne savaient pas que Kumawat avait triché. Par conséquent, ils pourront participer à d’autres événements.

En ce qui concerne le responsable de la disqualification du groupe, il a complètement été écarté.

Le contrat avec Kumawat résilié

En effet, les dirigeants d’OpTic India n’ont pas attendu longtemps pour décider du sort de Kumawat. Quelques heures après la découverte, ils ont résilié le contrat qui les liait à celui-ci. De plus, Jesal Parekh s’est excusé auprès des équipes et du comité d’organisation. « Nous voulons nous excuser auprès de toutes les autres équipes et organisations impliquées », a-t-il déclaré auprès de HSV. À lui d’ajouter : « c’est injuste pour tout le monde. Nous voulons également présenter nos excuses à notre pays et aux fans qui nous ont soutenus. Ce sera un grand revers pour le pays ».

Ce n’est en tout cas pas la première fois qu’un joueur professionnel est pris la main dans le sac. Une autre figure montant avait elle aussi été disqualifiée après avoir un peu trop bien configuré sa souris.

Mots-clés counter strike