Covehithe, le village anglais condamné par l’érosion

Au Royaume-Uni, dans le district d’East Suffolk, se trouve un petit village vieux d’environ mille ans. Connue sous le nom de Covehithe, la petite cité située sur la côte de la mer du Nord compte aujourd’hui une vingtaine d’habitants. Ces derniers vivent essentiellement de l’agriculture. Cependant, ils devront tôt ou tard se résoudre à quitter leurs terres. Le fait est que Covehithe va bientôt disparaître à cause de l’érosion.

Ainsi, à chaque retrait de la marée, les plages du village condamné se réduisent un peu plus. Les falaises qui protègent les terres sont constamment repoussées vers l’intérieur. Sur les bords, il y a des panneaux interdisant de s’y aventurer, car les rochers peuvent tomber à tout moment, notamment si l’on ajoute la moindre pression.

Image par Benjamin Thomas de Pixabay
Image par Benjamin Thomas de Pixabay 

Les habitants ont déjà proposé des démarches pour défendre les rives de Covehithe, mais celles-ci ont été rejetées par la municipalité. Le projet s’avèrerait trop coûteux et peu viable sur le long terme. Il y aurait également d’autres priorités.

Une cause perdue pour les habitants de Covehithe ?

Le taux d’érosion affectant le littoral de la région de Covehithe est le plus élevé au Royaume-Uni. Dans le passé, le village a déjà vu des kilomètres de terres et des bâtiments sombrer dans l’océan.

Nul ne sait précisément quand il disparaîtra entièrement. Néanmoins, selon le plan de gestion du conseil local, le littoral se déplacera vers l’intérieur des terres de quatre ou cinq mètres par an. Les chercheurs estiment que dans le pire des cas, il ne survivra pas plus de 30 ans, et que l’estimation la plus optimiste ne dépasserait pas un siècle.

Les propositions de sauvetage du littoral ont été refusées, car selon les autorités locales, « il n’est pas considéré comme durable de tenter de gérer l’érosion ».

A lire aussi : L’histoire de Charlie, le poisson chat robot espion

Tout sera démoli avant l’heure

Covehithe ne comporte pas les commodités nécessaires à l’hospitalité touristique. Comme potentiel lieu d’attraction, il y a les ruines d’une église qui datent d’il y a environ 600 ans, au milieu desquelles une autre, plus récente, a été érigée. Or, non loin de cette zone se trouve Southwold, un village habité par un millier de personnes et qui attire des visiteurs régulièrement.

Selon les simulations, si l’on empêchait l’engloutissement des côtes de Covehithe, ce serait celles de Southwold qui en subirait les revers. Ce serait l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement a rejeté les projets des propriétaires des terrains.

Les autorités locales prévoient d’emporter les ruines du village afin d’éviter la pollution marine, avant que tout ne s’engloutisse.