La Covid-19 nous accompagnera pendant 10 ans selon le CEO de BioNTech

Cela fait maintenant un an qu’on est obligé de vivre avec la Covid-19. Avec l’arrivée des vaccins, le monde entier retient son souffle. On se demande tous si cela marquera enfin la fin de cette pandémie. Les déclarations d’Ugur Sahin, le CEO du laboratoire allemand BioNTech qui développe un vaccin contre le Covid-19 avec le géant américain Pfizer, sont loin d’être encourageantes.

À en croire ses dires, nous devrons apprendre à vivre avec le Coronavirus. En effet, selon lui, cette maladie nous accompagnera pendant encore 10 ans. Toutefois, sur une note un peu plus positive, il a déclaré qu’on devrait connaître une « nouvelle normalité » vers la fin de l’été 2021.

Crédits Pixabay

Ugur Sahin a évoqué cette « nouvelle normalité », car d’après lui, on ne pourra plus jamais retrouver notre ancien mode de vie.

Il faudra s’y habituer

Le Covid-19 mettra du temps à disparaître. En tout cas, c’est ce qu’affirme Ugur Sahin. Au cours d’une conférence de presse, il a déclaré qu’il faudra donc revoir notre définition du mot « normal. »

« Nous avons besoin d’une nouvelle définition de « normal. » Le virus restera avec nous pendant les 10 prochaines années », a-t-il déclaré.

Il a poursuivi en expliquant que nous devrons nous habituer au fait qu’ « il y aura plus d’épidémies. » Pour Ugur Sahin, la « nouvelle normalité » marquera juste la fin des confinements. Il a indiqué qu’il faudra tout mettre en œuvre pour qu’à l’hiver 2021 la menace d’une énième quarantaine ne plane plus sur nous.

Quid de la nouvelle souche de Coronavirus ?

Ugur Sahin a profité de cette conférence de presse pour parler de la nouvelle souche de Coronavirus qui est apparue pour la première fois au Royaume-Uni. Il a expliqué que BioNTech et Pfizer tentaient actuellement de développer un nouveau vaccin qui serait efficace contre cette mutation du Covid-19. Ugur Sahin s’est voulu rassurant.

D’après lui, le vaccin développé en collaboration avec Pfizer contient plus de 1 270 acides aminés. Seuls 9 de ces acides aminés sont différents chez la nouvelle souche du virus. Qui plus est, 99% des protéines présentes dans cette mutation sont les mêmes que celles de la souche d’origine.

Pour rappel, l’apparition de cette nouvelle forme du Covid-19 a suscité la panique aux quatre coins du globe. Après sa découverte, plus de 40 pays ont suspendu les vols à destination et en provenance du Royaume-Uni.