Covid-19 : le mystère du brouillard cérébral bientôt résolu ?

La Covid-19 n’a pas encore livré tous ses secrets. Depuis quelques mois, les chercheurs se penchent sur un aspect étrange et inquiétant de cette maladie, à savoir le « Covid long. » Ce terme est apparu après que plusieurs personnes aient rapporté des symptômes de la maladie, des mois après leur guérison. Ces dernières souffraient de fatigue extrême, de faiblesse musculaire ou encore de troubles respiratoires.

Parmi les symptômes de ce Covid long, on citera aussi le « brouillard cérébral. » Il se traduit par une difficulté de concentration, une perte de la mémoire courte, des épisodes délirants ou encore une confusion. Après des mois de recherche, des experts pensent avoir trouvé l’origine de ce brouillard cérébral.

Crédits Pixabay

Le professeur David Nauen, du John Hopkins University School of Medicine, a confié au micro du site ABC News que ce symptôme pouvait être causé par les mégacaryocytes.

Les mégacaryocytes se frayent un chemin jusqu’au cerveau

Actuellement, les chercheurs privilégient la piste des mégacaryocytes. D’après eux, ces cellules se frayeraient un chemin jusqu’au cerveau suite à une réponse immunitaire trop importante. Les experts sont arrivés à cette conclusion après avoir autopsié les cerveaux de personnes décédées de la Covid-19.

Ils y ont en effet trouvé des cellules qui ne devaient pas être là, à savoir les mégacaryocytes. Comme le soulignent les chercheurs, ces cellules prendraient trop de place en raison de leur taille. Leur présence empêcherait donc la circulation du sang dans le cerveau.

A lire aussi : Windows 10 à moins de 8 €

Un phénomène propre à la Covid-19 ?

La découverte de ces cellules dans le cerveau a surpris les scientifiques.

« Le fait d’avoir des mégacaryocytes dans le cerveau relève du jamais vu, je n’ai pu trouver aucune référence dans mes recherches au cours de cet été faisant état de mégacaryocytes dans les capillaires cérébraux », expliqué le professeur Nauen.

Il a indiqué que ce phénomène pouvait être propre à la Covid-19. La présence de ces cellules dans le cerveau bloque la circulation du sang. De ce fait, cet organe ne reçoit pas assez d’oxygène et de nutriments pour fonctionner normalement. À en croire David Nauen, la quantité de mégacaryocytes retrouvée dans le cerveau des patients autopsiés était assez importante. Cela pourrait donc expliquer le brouillard cérébral. Pour le moment, il ne s’agit encore que d’une simple théorie. Les experts doivent effectuer des études plus poussées pour la confirmer.

Les résultats de ces recherches ont été publiés dans la revue Journal of American Medical Association Neurology.