Covid-19 : la secte de Raël part en guerre contre la distanciation sociale… à coups de câlins

Les gouvernements ne le répèteront jamais assez, pour éviter d’attraper et de propager le Coronavirus COVID-19, il faut respecter les gestes barrières : les gens sont particulièrement invités à toujours rester à un mètre les uns des autres, mais aussi et surtout à éviter les embrassades.

Il est donc interdit de se faire des câlins tant que la pandémie est encore d’actualité ! Comme il fallait s’y attendre, la situation ne plait pas du tout à certaines personnes : c’est ainsi qu’un mouvement religieux a carrément décidé de se soulever contre la distanciation sociale.

Crédits Pixabay

Il s’agit de la secte de Raël qui a annoncé le lancement d’une vaste campagne baptisée « free hugs » (câlins gratuits) à travers le monde : ses adeptes sont encouragés à se balader dans les rues avec une pancarte « free hugs » et à distribuer des câlins et des accolades aux passants qui en veulent bien.  

La distanciation physique jugée criminelle

Pour Raël, le gourou de l’organisation religieuse, imposer la distanciation physique en ces heures sombres est tout simplement criminel : les gens ont besoin de câlins pour ne pas se sentir seuls face à l’adversité. « Notre bonheur et notre système immunitaire ont besoin d’autant de câlins que possible ! » a-t-il insisté, d’où le lancement de la campagne « free hugs ».

Pour ce qui est du risque d’attraper ou de transmettre le Coronavirus à cause des câlins, le mouvement raëlien revendique «  la liberté de mettre en danger sa propre vie  ». Comme l’a expliqué son leader, un peu plus tôt cette année : « qu’il s’agisse de sortir pendant une épidémie, de faire de l’alpinisme, de faire de la voile pendant une tempête de mer ou de pratiquer des sports dangereux. Personne n’a le droit de vous empêcher de risquer votre propre vie. »

Un culte qui croit aux extraterrestres

Le culte raëlien a été fondé dans les années 70 par Raël, de son vrai nom Claude Vorilhon. Le mouvement est présenté comme une « religion athée » qui croit aux extraterrestres. Ces derniers seraient d’ailleurs à l’origine de la vie terrestre il y a 25 000 ans, et Raël affirme être leur messager.

Officiellement considéré comme une secte en 1995, le mouvement raëlien revendique plus de 85 000 membres dans le monde. Adepte du « polyamour », le culte encourage ses fidèles à donner de l’amour et des câlins autour d’eux. Il faut savoir que les campagnes free hugs remontent d’ailleurs à 2014 pour populariser les dogmes du mouvement et attirer de nouvelles personnes.

Reste à voir si les gouvernements les laisseront mener à bien leur campagne de câlins gratuits sans rien faire.