Covid-19 : après le champignon noir, au tour du champignon blanc d’envahir l’Inde

La Covid-19 n’est plus la seule source d’inquiétude pour les professionnels de santé indiens. Le pays fait face à l’apparition d’une nouvelle infection à base de champignon blanc unicellulaire.

L’Inde est aujourd’hui le pays le plus touché par le coronavirus. Depuis plus d’un mois, les autorités sanitaires indiennes comptent quotidiennement plus de 200 000 cas. Le pic de 403 000 cas quotidiens avait été atteint au bout de la première semaine de mai. Le pays comptabilise aujourd’hui plus de 300 000 morts dus au coronavirus. Outre la Covid-19, les hôpitaux indiens font maintenant face à l’apparition de nouvelles infections rares et mortelles. Celles-ci touchent principalement les anciens malades du coronavirus.

Crédits Gerd Altmann – Pixabay

Tout a commencé lorsque des cas de mucormycose ou d’infection au champignon noir ont été signalés. Cette infection a déjà fait plus de 200 morts et infecté au moins 7 000 personnes à travers l’Inde. Comme si cela ne suffisait pas, le ministère indien de la Santé fait maintenant face à une nouvelle épidémie.

Et maintenant, du champignon blanc

Les hôpitaux indiens doivent désormais affronter la candidose ou champignon blanc. Les personnes infectées par ce microorganisme fongique présentent des symptômes similaires à ceux de la Covid-19. Toutefois, leurs dépistages au coronavirus révèlent un résultat négatif. Les malades subissent également des lésions pulmonaires similaires à celles que provoque le SARS-CoV-2. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le docteur Singh, chef de microbiologie au Patna Medical College and Hospital (PMCH), à la presse indienne.

Pour soigner l’infection, les médecins utilisent des médicaments antifongiques. Un procédé qui semble fonctionner étant donné que la plupart des patients ont vu leur état s’améliorer. Cependant, les autorités sanitaires restent sur leur garde. La nouvelle infection fongique se propage dans l’organisme plus facilement que le champignon noir. Elle peut se trouver sous les ongles, sur la peau, les parties intimes et dans la bouche. Le champignon blanc peut également atteindre d’autres organes comme les reins, l’estomac et le cerveau.

Seulement quatre cas détectés jusque-là

Par ailleurs, un malade a souffert d’une chute considérable de son niveau de saturation en oxygène. « Ce patient était un médecin, qui a été admis dans un hôpital privé après avoir présenté des symptômes de la Covid-19. Il a été testé négatif, mais son poumon était infecté. Par conséquent, un parent proche s’est approché de nous et l’a amené ici. Nous avons effectué des tests et détecté un champignon blanc », a expliqué le docteur Singh.

Pour l’heure, le PMCH a détecté seulement quatre cas de champignon blanc. À noter que la ville de Patna est la capitale de l’État nord-oriental du Bihar. Celle-ci fait face à un pic des cas de Covid-19. La candidose est plus dangereuse pour les personnes ayant un système immunitaire affaibli. Voilà pourquoi les individus diabétiques et ceux qui ont reçu des stéroïdes dans le cadre d’un traitement contre le coronavirus qui y sont les plus exposés.