Covid-19 : Des pirates chinois tenteraient de mettre la main sur les recherches américaines

La pandémie de coronavirus frappe le monde entier et pousse une majorité des habitants à se confiner pour freiner la propagation. En France, c’est le 11 mai que commencera le déconfinement. Mais nulle question de sortir et reprendre une vie comme auparavant. Les gestes barrière ne devront pas être abandonnés et le port du masque, l’utilisation de gel hydroalcoolique, devra devenir une habitude.

Quant aux commerces, certains ne pourront pas rouvrir leurs portes tout de suite,  comme les bars, restaurants ou cinéma.

clavier

Crédits Pixabay

Une situation qu’il faudra tenir jusqu’à ce qu’un remède au Covid-19 soit trouvé par les chercheurs.

Et c’est une guerre que se livrent différents pays pour trouver le remède à cette pandémie inédite dans notre histoire.

Du côté des USA, CNN rapporte que des pirates chinois auraient tenté de voler les données du pays.

Une course au remède sur fond de guerre froide technologique

L’information révélée par CNN reste à prendre avec des pincettes.

Selon le gouvernement américain, les attaques se sont multipliées à l’encontre des chercheurs américains et autres laboratoires pharmaceutiques. Selon les autorités, ce sont des pirates chinois qui tentent de récupérer les données relatives à la conception d’un traitement contre le Covid-19 pour permettre de faire avancer les leurs.

Une déclaration qui n’est pas sans rappeler cette guerre froide technologique que se livrent les deux pays depuis plusieurs années, renforcée par la présidence de Donald Trump.

La trouvaille d’un remède contre le Covid-19 sonne comme le Saint Graal pour de nombreux pays. Déjà, car les habitants pourront être traités en priorité et donc mettre fin à l’épidémie, mais également, car un tel traitement représenterait une énorme manne financière. La Chine, si elle est bien derrière ces attaques à l’encontre des USA, a tout intérêt à mettre la main sur des données de recherche pour concevoir le traitement. 

Face aux accusations du gouvernement américain, la Chine n’a pas répondu.

Il reste très difficile pour beaucoup de pays de faire confiance aux politiciens chinois, accusés d’être peu transparents. D’autres accusent même la Chine d’avoir largement sous-estimé l’épidémie lors des premiers cas à Wuhan. De nombreux pays demandent donc des comptes et une enquête sur la gestion chinoise.