Covid-19 : les formes sévères pourraient endommager les yeux

La Covid-19 n’est peut-être pas la pire maladie à laquelle l’humanité a été confrontée, mais elle reste préoccupante. Très infectieuse, elle a de nombreux effets néfastes sur l’organisme, des effets que les médecins et les chercheurs peinent encore à comprendre.

Parmi les nombreuses inconnues de la maladie se trouvent notamment ses effets sur le long terme. C’est dans cette optique que des chercheurs travaillant pour l’Université de Paris ont mené des études connexes portant sur 129 patients atteints de la forme grave de la maladie.

Un oeil photographié en macro
Crédits Pixabay

Des patients qui ont subi des scintigraphies cérébrales par IRM et dont l’examen approfondi a révélé l’existence pour certains d’entre eux d’anomalie situées derrière leurs yeux.

La Covid-19 à l’origine de nodule à l’arrière des yeux de certains patients ?

Sur les 129 patients ayant participé à l’étude, neuf ont présenté ces signes d’anomalies oculaires, des anomalies prenant la forme de nodules situés à l’arrière des yeux.

Lors d’un échange avec LiveScience, le Dr Augustin Lecler, l’un des chercheurs ayant organisé l’étude, a indiqué que ces nodules pourraient être les signes d’une inflammation ou de lésions oculaires directes.

Autre point important, les neuf patients avaient des nodules situés dans la macula, soit dans la zone située au fond de l’oeil. Une zone d’un diamètre de 5,5 mm et qui permet la vision des détails en éclairage diurne et donc en pleine journée, et huit d’entre eux ont présenté des nodules bilatéraux. Soit des nodules situés dans les deux yeux.

Toujours selon le Dr Augustin Lecler, ces nodules sont préoccupants, notamment en raison de leur emplacement :

“Les problèmes oculaires que nous avons identifiés peuvent être potentiellement très graves, car ils surviennent dans la région maculaire, qui est la région responsable de notre vision claire et de la capacité de voir les petits détails.

Si elle persiste, cela pourrait conduire à terme à une perte de vision sévère, ou même à la cécité.”

Dr Augustin Lecler

A lire aussi : Quels sont les risques d’un nouveau Covid ?

Des anomalies oculaires pouvant potentiellement mener à la cécité

Si le nombre de patients présentant ces nodules ne semble pas impressionnant lorsqu’on raisonne à l’échelle de l’étude, il atteint tout de même les 7 %. Autrement dit, à l’échelle mondiale, des milliers de personnes pourraient potentiellement présenter ces anomalies.

En conséquence, les auteurs de l’étude suggèrent aux pouvoirs publics de mettre en place des dépistages plus complets. Ils précisent en effet que ces problèmes oculaires peuvent passer totalement inaperçus sans les tests adéquats et il leur paraît important de mener des tests plus complets afin d’anticiper les éventuels problèmes dont pourraient être victimes les personnes touchées par la forme grave de la Covid-19.

Pour l’heure, on ne sait pas comment le SRAS-CoV-2 peut provoquer ces nodules, mais le virus s’en est déjà pris aux yeux. Parmi les nombreux symptômes que compte la maladie se trouve notamment la conjonctivite ou le symptôme de l’oeil rose, mais aussi la rétinopathie.

En revanche, les auteurs de l’étude indiquent que ces nodules peuvent aussi résulter de la position prise par les malades atteints de la forme grave de la Covid-19. Ces derniers passent en effet beaucoup de temps en position couchée et certains d’entre eux doivent même être intubés, ce qui peut provoquer une pression accrue dans certaines parties de l’organisme… et notamment au niveau des yeux.

A lire aussi : Covid-19, le smartphone bientôt capable de vous donner votre sérologie ?

Autre point qui doit être mentionné, l’étude menée par les chercheurs était rétroactive et ils n’ont donc pas pu suivre les patients. Ils préconisent donc des tests supplémentaires.

L’étude peut être consultée à cette adresse.

Mots-clés médecinesanté