COVID-19 : En France, Amazon annule la communication autour de son pré-Black Friday en plein reconfinement

MAJ : La version initiale de l’article indiquait à tort que la marque avait renoncé à l’événement du pré Black Friday. C’était faux, elle renonce en réalité à communiquer autour de l’événement. L’article a été mis à jour en conséquence, toutes nos excuses.

Amazon est devenu le plus important site de ventes en ligne dans le monde. Une entreprise si florissante, grâce au numérique, que les commandes ont explosée lors du dernier trimestre, alors que la pandémie de COVID-19 fait rage. Car Amazon permet de s’acheter un tas d’objets sans avoir à se rendre dans les boutiques, généralement fréquentées par d’autres personnes potentiellement malades. Sans oublier les prix agressifs du site de ventes en ligne. Une stratégie qui déplaît énormément à la concurrence, notamment les commerces de proximité qui ne peuvent pas lutter. Beaucoup auront mis la clé sous la porte, ces dernières années, avec la venue d’Amazon sur le marché de la vente.

Alors qu’un nouveau confinement est en vigueur depuis le 31 octobre et les commerces non essentiels de nouveau fermés, la position dominante d’Amazon inquiète.

Crédits Pixabay

La branche française a donc décidé d’annuler la communication autour de son pré-Black Friday… et ce même si l’événement est maintenu.

Amazon veut soutenir les entreprises françaises

C’est la ministre déléguée à l’industrie qui l’a annoncé chez Europe 1 : Amazon ne communiquera pas autour de son pré-Black Friday. Agnès Pannier-Runacher explique avoir demandé à la société « la suspension de la campagne sur le pré-Black Friday » car cela « n’était pas du tout approprié dans ce moment où 200000 commerçants vont devoir fermer leurs portes ».

La ministre déléguée à l’industrie révèle que « la direction d’Amazon a accepté de retirer cette opération, en parfaite dissonance et je les en remercie, avec la situation actuelle ». Notons que même si le site de ventes en ligne se passe de sa campagne de communication autour du pré-Black Friday, le Black Friday se tiendra bien, le 27 novembre prochain. Un événement pendant lequel Amazon casse les prix et fait preuve d’une grande férocité. Sans oublier que se déroulant avant Noël et le Nouvel an, en pleine pandémie avec 200 000 commerces français fermés, la société risque de faire des dégâts.

Car du côté des commerçants français, c’est la grogne. Amazon est autorisé à vendre tous les produits, même ceux qui ne sont pas essentiels, alors que eux doivent mettre la clé sous la porte pendant le confinement. Ainsi, il est possible de se procurer, par exemple, un disque dur sur Amazon alors que les magasins d’informatique sont fermés.