Covid-19 : la barre des 400 000 morts franchie aux Etats-Unis avant la fin de l’année ?

Des chercheurs ont mené une étude sur la surmortalité relative au Covid-19 aux États-Unis. Selon leur estimation, la pandémie fera plus de 400 000 morts dans le pays d’ici la fin de l’année 2020. Ils ont établi ce chiffre après avoir examiné les bilans de décès enregistrés depuis le mois de janvier. Par ailleurs, les résultats ont montré que les décomptes officiels ont minimisé l’impact réel du Coronavirus.

Entre le mois de mars et le mois d’août, les chercheurs ont constaté une hausse de 20 % du taux de mortalité aux États-Unis. Ils ont pu relever 225 000 décès excédentaires durant ces 5 mois. C’est quasi l’équivalent des pertes humaines américaines enregistrées durant la Seconde Guerre mondiale, qui était de 405 000 mots.

Crédits Gerd Altmann – Pixabay.com

Les résultats de l’étude ont été publiés la semaine dernière dans la revue américaine JAM.

Des causes indirectes de mortalité liées au Covid-19

À titre de rappel, le premier cas d’infection au Covid-19 aux États-Unis est apparu le 21 janvier 2020. Neuf mois plus tard, les décès pullulent toujours dans le pays.

En analysant les archives, ils ont conclu que les deux tiers des cas se rapportent directement à la pandémie. Le reste représenterait les morts de causes indirectes, mais liées au Coronavirus, comme les perturbations engendrées par la crise sanitaire.

Dans un article qui accompagne l’étude, le Dr Naomi Simon et ses confrères ont mis l’accent sur les répercussions psychologiques de la pandémie. Ils suggèrent de mettre en place un système de dépistage et une prise en charge spécifique pour les personnes qui souffrent de deuil prolongé, de dépression et de stress post-traumatique.

La pandémie semble avoir aggravé les disparités

Un autre article annexe souligne les effets de la pandémie sur les disproportions qui existaient entre les diverses communautés aux États-Unis. D’après leurs analyses, le Covid-19 a empiré les inégalités. Le taux de mortalité a augmenté de 53,6 % chez les habitants hispaniques, de 34,6 % chez les Afro-Américains et seulement de 11,9 % chez les blancs.

« La pandémie du Covid-19 a encore aggravé les disparités sanitaires, sociales et économiques dans les communautés de couleur, » ont souligné les auteurs. « Les effets de 2020 se feront sentir pendant des années à venir ; cependant, des mesures critiques peuvent être prises pour interrompre le cours et réduire les dommages supplémentaires. »

Notons, par contre, que le nombre de personnes décédées à cause des accidents de la route semble avoir considérablement diminué. Ce serait notamment lié au confinement et aux restrictions de déplacements.

Il convient aussi de rappeler que les États-Unis possèdent les vaccins les plus prometteurs au monde. Néanmoins, ils doivent encore passer la phase clinique.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés Covid-19santé