Covid-19 : la Commission européenne lance une plateforme de partage de données pour la recherche

Pour stopper l’épidémie de coronavirus, les pays de l’Union européenne vont devoir se serrer les coudes, et ne surtout pas se la jouer solo.

La Commission européenne, en collaboration avec plusieurs partenaires, a ainsi créé une plate-forme européenne de données sur le COVID-19. La plateforme, qui fait partie du plan d’action ERAvsCorona, servira à collecter et à partager rapidement les données de recherche disponibles sur les coronavirus.

Une plateforme pour regrouper les données de recherche sur le COVID-19

La nouvelle plateforme de la Commission Européenne a été créée en collaboration avec des États membres de l’UE, l’infrastructure Elixir, le projet COMPARE, l’Institut Européen de Bioinformatique du Laboratoire Européen de Biologie Moléculaire (EMBL-EBI), et d’autres partenaires. La plateforme sera un espace ouvert (aussi bien à l’Europe qu’au reste du monde), évolutif et fiable où les chercheurs pourront stocker et partager des données sur le COVID-19. Ces données comprendront notamment des données épidémiologiques, des données issues de recherches précliniques et d’essais cliniques, des structures protéiques et des séquences d’ADN.

Selon, Mariya Gabriel, commissaire européenne en charge de l’innovation et de la recherche, le lancement de la plateforme européenne de données sur le COVID-19 s’inscrit dans le cadre des efforts de l’UE pour une coopération renforcée dans la lutte contre le coronavirus. “En joignant nos efforts, nous pourrons mieux comprendre, diagnostiquer et éventuellement maîtriser la pandémie.”, a-t-elle déclaré.

Le plan d’action ERAvsCorona

Le plan d’action ERAvsCorona s’appuie sur les objectifs généraux et les outils de l’Espace européen de la recherche (EER) pour initier des actions à court terme sur la base d’un partage des données, d’une coopération, d’une coordination étroite et des efforts de financement conjoints entre la Commission et les États membres. Dix des actions prioritaires du plan d’action ERAvsCorona sont déjà soutenues par les ministres de la recherche et de l’innovation des 27 États membres de l’UE.

La plateforme européenne de données sur le COVID-19 fait partie de ces actions prioritaires. Les autres actions se concentrent sur l’extension des grands essais cliniques à l’échelle de l’UE, la coordination des financements et l’augmentation du soutien aux entreprises innovantes. Le plan d’action ERAvsCorona prévoit également de mobiliser la société civile et les innovateurs européens en soutenant un Hackathon paneuropéen fin avril.

Mots-clés médecinesanté