Covid-19 : la FDA approuve en urgence le vaccin de Pfizer pour les adolescents

La FDA a annoncé ce lundi 10 mai la mise en place d’une procédure d’urgence concernant le vaccin de Pfizer-BioNTech. Procédure visant tout simplement à en autoriser l’utilisation auprès des adolescents âgés entre 12 et 15 ans pour les protéger de la Covid-19.

Nous vous les rappelons fréquemment, mais les chiffres de la Covid-19 se passent aisément de tout commentaire. Si la situation semble s’arranger en France avec un nombre de cas décroissant depuis le 16 avril, elle reste préoccupante dans de nombreux pays.

Crédits Pixabay

L’Inde est à ce jour parmi les plus touchées. D’après les données communiquées par le JHU CSSE Covid-19 Data, le nombre de cas aurait littéralement explosé durant ces dernières semaines.

Covid-19 : une situation qui s’améliore, mais pas partout

Pour vous donner un ordre d’idée, le premier pic a été relevé le 13 septembre dernier avec plus de 92 000 nouveaux cas en l’espace de seulement vingt-quatre heures. Le 7 mai, soit vendredi dernier, l’Inde a enregistré plus de 400 000 nouveaux cas en une journée. Soit un peu moins de deux fois la population d’une ville comme Bordeaux.

Aux Etats-Unis, le pire semble être passé. De deux cent cinquante mille nouveaux cas par jour en moyenne en janvier, les Américains sont passés à 40 000 nouveaux cas toutes les vingt-quatre heures. Des chiffres qui laissent présager d’une embellie et qui s’expliquent principalement par la campagne de vaccination lancée sur le territoire.

Une campagne qui semble porter ses fruits, en dépit de l’apparition des nouveaux variants évoqués ces dernières semaines.

Les Etats-Unis veulent aussi vacciner les plus jeunes

Or justement, si vous vous êtes un peu renseigné sur le sujet, alors vous savez que ces nouveaux variants sont bien plus contagieux que ne l’était la souche originelle du virus. La Covid-19 s’attaque désormais à toutes les franges de la population, même aux plus jeunes. Ce qui inclut, sans s’y limiter, les lycéens et les collégiens.

Face à la situation, la Food and Drug Administration (FDA) a donc décidé d’autoriser en urgence l’utilisation du vaccin mis au point par Pfizer-BioNTech auprès des adolescents. Désormais, toutes les personnes âgées de 12 à 15 ans pourront donc demander à se faire vacciner.

A titre de rappel, ce n’est pas la première fois que la FDA prend une telle décision et en décembre dernier, l’administration avait ainsi autorisé l’utilisation du vaccin chez les individus de 16 ans et plus.

100 % d’efficacité et aucun problème majeur

Toutefois, et comme elle l’indique dans son communiqué, le temps est désormais venu de protéger les plus jeunes :

“L’action d’aujourd’hui permet à une population plus jeune d’être protégée de la COVID-19, nous rapprochant du retour à un sentiment de normalité et de la fin de la pandémie.

Les parents et les tuteurs peuvent être assurés que l’agence a entrepris un examen rigoureux et approfondi de toutes les données disponibles, comme nous l’avons fait avec toutes nos autorisations d’utilisation d’urgence du vaccin COVID-19.”

FDA – communiqué de presse

Après analyse, la FDA a donc statué que les avantages du vaccin l’emportaient sur les risques potentiels. Il faut tout de même signaler que des tests ont été menés au cours de ces derniers mois. Des tests qui ont révélé que le vaccin mis au point par Pfizer et BioNTech offrait une efficacité de 100 % chez les enfants âgés de 12 à 15 ans. Sur tous les participants qui ont reçu le vaccin, aucun n’a donc contracté la maladie.

Une ouverture à venir en France

Des effets secondaires ont bien entendu été notés, mais ils restent légers. Le rapport cite des douleurs au niveau de la zone d’injection, de la fatigue, des maux de tête, des douleurs musculaires, de la fièvre et quelques douleurs articulaires qui se sont rapidement dissipés.

La posologie ne changera pas. Le vaccin sera administré aux adolescents à trois semaines d’intervalle.

En France, nous nous préparons également à l’ouverture des vaccins. Dès demain, les Français et Françaises âgés de plus de 18 ans pourront donc réserver un créneau inutilisé pour se faire vacciner. Pour les aider, plusieurs plateformes ont lancé un outil dédié. Doctolib, notamment, mais aussi ViteMaDose.

A noter que Chronodose, l’outil développé par ce dernier, est actif depuis ce matin.

Mots-clés Covid-19