Covid-19 : la maladie de Kawasaki s’attaquerait aussi aux jeunes adultes

Depuis quelques temps, la maladie de Kawasaki fait beaucoup parler d’elle. Face à la hausse inquiétante des cas de cette pathologie rare, les chercheurs du monde entier se demandent si elle est liée au Covid-19.

Il y a quelques jours, Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, a même lancé un appel à tous les « cliniciens dans le monde à travailler avec leurs autorités nationales et l’OMS pour être en alerte et mieux comprendre ce syndrome (Kawasaki) chez les enfants. » Les jours passent et la situation devient de plus en plus alarmante.

crédits Pixabay

Alors qu’on croyait que la maladie de Kawasaki ne touchait que les enfants, le Washington Post a révélé qu’elle s’attaquait aussi aux jeunes adultes.

Une maladie qui touche les jeunes adultes dans la vingtaine

Aux États-Unis, la maladie de Kawasaki a touché « plusieurs centaines » d’enfants. En Europe et au Royaume-Uni, le bilan s’élève à 230 « cas suspects. » Jusqu’ici, seuls les nourrissons et les enfants étaient atteints par la maladie, d’où l’appellation PIMS (Pediatric Inflammatory Multisystem Syndrome ou syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique) utilisée par certains chercheurs.

Néanmoins, un article publié le 21 mai 2020 par le Washington Post affirme que la maladie de Kawasaki commence désormais à toucher des jeunes adultes se trouvant dans la vingtaine. Tous ces cas ont été répertoriés aux États-Unis.

À lire aussi : Un point sur la maladie qui touche les enfants (Covid-19)

Des symptômes similaires à ceux de la maladie de Kawasaki

Parmi les cas rapportés par le Washington Post, on retrouve un patient de 20 ans, originaire de San Diego, en Californie. Un autre patient âgé de 25 ans a été diagnostiqué au sein du Northwell Health’s Long Island Jewish Medical Center. L’hôpital NYU Langone de New York a également accueilli trois malades, tous âgés d’une vingtaine d’années.

Tous ces patients présenteraient des symptômes similaires à ceux de la maladie de Kawasaki et d’un syndrome de choc toxique. D’après le Dr Jennifer Lighter, médecin à l’hôpital NYU Langone, cette maladie serait plus dangereuse pour les jeunes adultes car elle serait « plus sévère » que chez les enfants.

La physicienne Jane Burns, qui dirige la Kawasaki Disease Research Center à l’université de Californie, s’inquiète pour ces jeunes car les médecins ne sont pas habitués à voir cette pathologie chez des adultes étant donné qu’il s’agit d’une « maladie d’enfants. »

À lire aussi : Covid-19, les enfants ne seraient pas forcément immunisés