Covid-19 : la maladie était là plus tôt que nous ne le pensions

La Covid-19 a beau avoir fait l’objet de multiples études, il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons à son sujet. Comme la date à laquelle la maladie est apparue pour la première fois. Le patient zéro n’a toujours pas été identifié. Une nouvelle étude pourrait cependant nous aider à y voir un peu plus clair.

Si l’on en croit les informations partagées par la Chine, alors les premiers cas de Covid-19 auraient été recensés en décembre 2019 et ils seraient tous originaires d’un marché de fruits de mer établi à Wuhan.

La photo d'un virus
Photo de Pete Linforth. Crédits Pixabay

L’épidémie se serait ensuite étendue à travers le pays, avant de sortir de ses frontières et de déferler à travers le monde.

La Covid-19 ne serait pas apparue en décembre 2019

Mais il semblerait que les dates ne coïncident pas totalement. C’est du mois ce que révèle une nouvelle modélisation portant sur la propagation du SARS-CoV-2, le virus à l’origine de la pandémie.

David Roberts, un enseignant-chercheur de l’Université de Kent au Royaume-Uni, a ainsi réuni une équipe afin de mettre au point un modèle de données reflétant la propagation du virus. Pour mener ce projet à bien, les scientifiques ont utilisé un modèle mathématique issu de la science de la conservation, l’estimation linéale optimale (OLE).

Un modèle qui a donc été utilisé pour suivre la propagation de la maladie et tenter de remonter jusqu’à sa source. Ou plutôt jusqu’à ses premiers cas.

A lire aussi : Covid-19, la Chine aurait supprimé des données

Une fourchette comprise entre octobre et novembre

Or justement, si l’on en croit les conclusions de l’équipe, ce modèle prouve que le premier cas n’a techniquement pas pu apparaître en décembre 2019. En réalité, les premiers malades auraient été infectés plusieurs semaines avant cette date.

Bien qu’il soit difficile de déterminer une date précise, David Roberts et son équipe pensent ainsi que le premier cas serait survenu entre le 4 octobre et le 17 novembre, soit entre deux et cinq semaines avant le début présumé de la pandémie.

Toujours selon le modèle établi par les chercheurs, après s’être développé en Chine, la Covid-19 aurait touché en premier lieu le Japon autour du 3 janvier 2020, puis la Thaïlande quatre jours plus tard. Plus intéressant, il aurait atteint l’Espagne le 12 janvier… et la Corée du Sud le 14 janvier. Autrement dit, le virus aurait atteint l’Europe avant d’infecter la Corée. Quant aux Etats-Unis, ils auraient été touchés à partir du 16 janvier.

A lire aussi : Covid-19, tout ce que l’on sait au sujet du variant Delta

Des conclusions à prendre avec prudence, mais qui vont dans le sens de celles de l’OMS

Alors bien sûr, ces estimations sont à prendre avec prudence. Aucun modèle n’est fiable à 100 %. Mais si les conclusions de ces chercheurs sont exactes, alors cela voudrait aussi dire que Wuhan n’a pas forcément été le berceau de l’épidémie. Il est donc possible que l’origine du virus se trouve ailleurs dans la région.

Ce qui nous renvoie aux conclusions de l’enquête menée par l’OMS sur place. Une enquête qui va dans le sens de cette nouvelle étude puisque les spécialistes de l’organisation ont estimé que les premiers cas sont apparus entre fin septembre et début décembre. Ils pensent d’ailleurs que le virus proviendrait de l’un des nombreux élevages situés dans la région.

Malheureusement, à ce stade, nous avons peu de chances de retrouver le patient zéro. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cette étude en vous rendant directement sur cette page.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Mots-clés Covid-19