Covid-19 : la Nouvelle Zélande avait passé la barre des 100 jours sans nouvelle transmission, mais de nouveaux cas ont été détecté

MAJ : Comme dans beaucoup d’autres pays, la Nouvelle Zélande a récemment enregistré de nouveaux cas ces derniers jours.

La Nouvelle-Zélande a réussi à passer 100 jours sans une seule transmission de Covid-19 signalée. Il n’y a plus que 21 personnes déclarées positives sur les 4,8 millions de personnes qui vivent sur l’île. Ces patients se trouvent bien évidemment en quarantaine. Malgré cet exploit, les autorités sanitaires ne veulent surtout pas baisser la garde.

Elles ont sensibilisé la population au fait que la négligence pourrait conduire à une deuxième vague d’épidémie.

Une femme portant un masque pour se protéger du coronavirus

Photo de Juraj Varga. Crédits Pixabay

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Depuis le mois de février, l’île a enregistré 1 569 cas confirmés et 22 morts. Elle a l’avantage d’être isolée des autres contrées, car l’Australie, celle qui est la plus proche, se trouve à 2000 km. Ses frontières, fermées depuis le 19 mars, sont bien contrôlées. Toute personne qui veut y entrer doit être mise en quarantaine pendant 14 jours.

La Nouvelle-Zélande est en confinement depuis le mois de mai. Elle a mis en place les mesures sanitaires les plus strictes au monde pendant cinq semaines. À présent, le port du masque facial en public n’y est plus obligatoire. La densité de la population y est d’ailleurs relativement faible.

Un pays exemplaire comme le Taiwan

Actuellement, les Néo-Zélandais retrouvent progressivement un mode de vie quasi normal, sans distanciation sociale ni port de masque. « Ce pays exemplaire a éliminé avec succès la transmission », a déclaré l’OMS.

« Atteindre les 100 jours sans transmission est une étape importante. Cependant, nous ne pouvons pas nous permettre la moindre négligence. Nous devons être prêts à éradiquer tout nouveau cas, car nous avons vu, à l’étranger, à quelle vitesse le virus peut réapparaître et se propager », a déclaré Ashley Bloomfield, le responsable de la santé publique néo-zélandaise.

Tout comme la Nouvelle-Zélande, le Taiwan a aussi réussi à franchir le cap des 100 jours. Depuis quelques semaines, aucune transmission locale n’a été signalée. Les habitants prennent au sérieux les maladies infectieuses, probablement à cause de son expérience de l’épidémie du SRAS en 2003.

Un mauvais revirement de la situation au Vietnam

Le dernier cas de transmission en Nouvelle-Zélande date du 1er mai, quand les autorités ont décidé d’assouplir les règles sanitaires. Heureusement, ils ont rapidement corrigé le tir, ce qui n’a pas été le cas pour le Vietnam.

Ce pays n’a enregistré aucune transmission de Covid-19 pendant plus de 90 jours jusqu’à ce qu’un habitant de la ville de Da Nang âgé de 57 ans ait été testé positif.  À la fin du mois de juillet, cette agglomération qui se trouve au centre du Vietnam a signalé son premier cas de décès. Elle est ensuite devenue l’épicentre de l’épidémie.