Covid-19 : Le controversé traitement au plasma est finalement approuvé par la FDA

Le gendarme américain des médicaments vient d’autoriser le traitement du coronavirus à base de plasma de personnes guéries du COVID-19. Un mode de traitement faisant, jusqu’à présent, l’objet d’un grand débat au sein de la communauté scientifique.

La FDA a ainsi officialisé dimanche dernier, son approbation pour l’injection de plasma d’anciens patients du COVID-19 aux malades, à titre de “traitement d’urgence”.

Don de sang

Photo de Ahmad Ardity. Crédits Pixabay

Une validation qui intervient apparemment suite à une « pression politique » de Donald Trump qui cherche par tous les moyens à résoudre la crise sanitaire avant les élections de novembre 2020, selon nos confrères de Business Insider.

Pour autant, même en approuvant le traitement au plasma, la FDA précise que ce n’est pas encore « une nouvelle norme de soin ».

Une approbation motivée par les prochaines élections

Comme vous le savez, les prochaines élections présidentielles américaines vont avoir lieu en novembre prochain. D’ailleurs, la récente Convention des Républicains vient de désigner Donald Trump comme candidat.

Justement, sa manière de gérer la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 reste un point essentiel auquel l’actuel président Trump aura à répondre auprès des électeurs américains. Raison pour laquelle il fait feu de tout bois dans la recherche de traitement(s) au COVID-19, quitte à mettre la pression sur la FDA.

Trump dénonce d’ailleurs une collusion entre la FDA et les Démocrates, et c’est pour cela que le traitement à plasma n’a pas été approuvé plus tôt toujours selon lui. Il y a d’ailleurs fait allusion dans un tweet datant de samedi dernier, indiquant que : « l’État profond (Deep State) ou qui que ce soit, à la FDA, entravait les efforts pour trouver un remède contre le Covid-19 ».

Face à la situation, le Dr Luciana Borio, une experte en santé publique estime qu’en acceptant d’approuver le traitement à la demande de Trump, finalement, la FDA « a cédé à la pression politique ».

« Ce n’est pas une nouvelle norme de soin » pour le COVID-19

La transfusion de plasma comme traitement du Covid-19 fait encore aujourd’hui l’objet d’un grand débat chez les scientifiques. Et ce, même s’il a été avancé que ce traitement peut aider à détruire plus rapidement les virus et à « limiter les dégâts sur l’organisme ».

Ainsi, même en donnant son approbation pour ce nouveau mode de traitement, la FDA précise que : « l’utilisation du plasma ne doit pas être considérée comme une nouvelle norme de soins pour le traitement de patients atteints de COVID-19 ».

Selon le Dr Len Horovitz, interne spécialisé en pneumologie à l’hôpital Lenox Hill de New York : « Le plasma de personnes convalescentes marche probablement, même s’il faut le confirmer par des essais cliniques, mais pas comme traitement d’urgence pour des patients gravement atteints ».