Covid-19 : le niveau de protection avec une dose et par vaccin

La Covid-19 a mis à genoux une bonne partie du monde. Elle a en effet laissé dans son sillage des dizaines de milliers de victimes, pour autant de familles endeuillées. Une embellie est cependant constatée dans de nombreux pays, dont la France.

Cette dernière, nous la devons principalement à la campagne vaccinale en cours dans l’hexagone. Un Français sur deux a en effet reçu au moins une dose de l’un des vaccins autorisés par les autorités sanitaires.

Des doses de vaccins contre la Covid-19
Crédits Pixabay

Il est donc fort probable que ce soit votre cas. Et si ça l’est, alors vous vous demandez peut-être si la première dose que vous avez reçue vous protège suffisamment contre l’infection.

Stephen Evans, un professeur spécialisé dans l’étude des statistiques médicales et travaillant pour la London School of Hygiene & Tropical Medicine, a justement mené l’enquête avec Insider. Pour se faire, il s’est principalement appuyé sur les documents et données récoltées par la FDA, et donc par la Food and Drug Administration.

Pfizer-BioNTech : plus efficace que prévu

Lors des essais menés en interne, Pfizer-BioNTech a déterminé que la première dose du vaccin offrait un niveau de protection de 52,4 % contre les symptômes les plus sévères de la maladie entre la première et la seconde dose. Un chiffre qui inclut cependant les 11 jours avant que la protection ne soit efficace.

Il faut en effet compter ce délai avant que le vaccin ne commence à produire des effets durables dans l’organisme.

De son côté, la FDA a préféré jouer la carte de la prudence, en définissant une fourchette comprise entre 29,5 % et 84,5 %. Une fourchette qui doit cependant être relativisée puisque peu de personnes ont contracté la maladie durant les essais.

Le Professeur Stephen Evans pense donc que le taux d’efficacité du vaccin Pfizer-BioNTech après la première dose se situerait plutôt vers les 80 %. C’est en tout cas l’analyse qu’il a faite après avoir consulté les documents de la FDA.

A lire aussi : Covid-19, mauvaise nouvelle pour les personnes souffrant d’une perte du goût et de l’odorat

Moderna : au coude à coude avec Pfizer

En théorie et toujours selon les essais menés, le vaccin de Moderna offrirait après la première dose un taux d’efficacité de l’ordre de 69,5 % pour prévenir la Covid-19, et plus précisément ses symptômes graves.

Encore une fois, la valeur réelle est un peu différente et la FDA la situe dans une fourchette de 43,5 % à 84,5 %. Toutefois, le chiffre initial prend une fois encore en compte les 13 jours avant le début des effets du vaccin.

Le Professeur Evans pense ainsi que l’efficacité du vaccin de Moderna après une première injection tourne autour des 80 %, voire un peu plus.

A lire aussi : Covid-19, les personnes décédées aux Etats-Unis avaient tous cette chose en commun

AstraZeneca : une efficacité un peu moindre

AstraZeneca a été très décrié depuis sa mise à disposition sur le marché. Il a aussi posé pas mal de problèmes au Professeur Evans, dans ce sens où tous les essais ne sont pas encore terminés aux Etats-Unis. La FDA n’a donc pas encore communiqué toutes les données.

Toutefois, Insider cite dans son article une étude menée en février par The Lancet, une étude qui indiquait qu’une seule dose du vaccin offrait un niveau d’efficacité de l’ordre de 76 %.

En conséquence, le Professeur Evans pense que le taux d’efficacité du vaccin d’AstraZeneca après une première chose doit certainement se situer autour des 70 %.

A lire aussi : 6 étapes pour se remettre de la pandémie de Covid-19

Johnson & Johnson : le dernier de la liste

Le vaccin de Johnson & Johnson arrive pour sa part bon dernier de la liste.

Lorsqu’une première dose est administrée, la protection débute au bout de 14 jours, avec un taux d’efficacité à 66,1 % à 28 jours. Les résultats semblent d’ailleurs varier d’un pays à l’autre, et donc en fonction des variantes.

A lire aussi : Une alarme capable d’alerter en cas de détection de la Covid-19

De l’importance de la seconde dose

Si certains de ces résultats sont plutôt encourageants, ils font surtout prendre conscience de la nécessiter de se protéger jusqu’à l’administration de la seconde dose.

Il est d’ailleurs important de rappeler que le taux de protection maximal n’est pas atteint dès l’injection de cette seconde dose, mais dans les dix ou quinze jours qui la suivent.

Note : Le taux d’efficacité d’un vaccin ne repose pas sur le taux de contraction d’un virus, mais plutôt sur la possible apparition d’effets graves. Concrètement, dans ce cas précis, si un vaccin offre un niveau d’efficacité de l’ordre de 80 %, cela ne veut pas dire que vous avez 80 % de chances de ne pas contracter la maladie, mais plutôt 80 % de chances de ne pas développer des effets graves.

Mots-clés Covid-19